Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Roadster Tesla
Roadster Tesla

Nouveau roadster Tesla

Diffusion du jeudi 23 novembre 2017 Durée : 2min

On va évoquer le retour du roadster chez Tesla. Un bolide électrique dont les performances sont époustouflantes.

Lors de la présentation de son camion électrique, la marque californienne a réservé une surprise de taille à ses fans. Elle a fait rouler sur scène la nouvelle version de son roadster, un modèle dont la sortie n’est attendue qu’en 2020. Le roadster est la toute première voiture électrique de sport. Elle a été produite à 2500 exemplaires entre 2008 et 2012. C’est l’auto que s’arrachaient à l’époque les stars d’Hollywood, dont Leo Di Caprio. Rouler en Tesla coûtait déjà cher, avec un tarif de 100 000 euros. Ceux qui roulent encore avec se sont d’ailleurs vu proposer en 2013 une mise à jour à 29 000 dollars pour améliorer l’autonomie. La version de 2020 n’a plus rien à voir. C’est un bolide qui ressemble plutôt à une Ferrari et qui fait mieux que n’importe quelle GT. Tesla annonce en effet une accélération de 0 à 100 km/h en seulement 2 secondes, avec un couple démentiel de 10 000 Newton-mètres. Et pour une vitesse de pointe de 400 km/h. Du jamais vu sur une électrique. Le roadster va embarquer 3 moteurs électriques et une batterie de 200 kWh. C’est deux fois la capacité d’une Model S pour une autonomie de 1000 km. Ce roadster à 4 places sera proposé à 200 000 dollars. Il existe même une version spéciale à 250 0000 dollars, limitée à 1000 exemplaires.

Tesla dit que c’est la voiture la plus rapide du monde. Est-ce que c’est vrai ?

A ce jour, non. Plusieurs voitures à essence ou hybrides franchissent les 400 km/h, dont la Bugatti Chiron qui va jusqu’à 420. Elle pourrait même atteindre 450, voire plus avec des pneus capables de supporter une telle vitesse. Toutefois, Tesla affirme n’avoir présenté que la version de base de son roadster électrique, ce qui voudrait donc dire qu’il peut lui aussi faire mieux. Toute la question est de savoir quand la marque va vraiment sortir son bolide, les retards étant une fâcheuse habitude chez ce nouvel acteur de l’automobile.