Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Navette  autonome Easymile
Navette autonome Easymile

Navettes autonomes à Paris

Diffusion du vendredi 24 novembre 2017 Durée : 1min

Il est question aujourd’hui les navettes autonomes, que le public peut essayer en ce moment à Paris.

Après une première expérimentation, qui a eu lieu sur le pont Charles de Gaulle, entre les gares de Lyon et d’Austerlitz, et dont ont profité 30 000 personnes, la mairie de Paris a voulu refaire un test. C’est désormais au bois de Vincennes que ça se passe. Pendant 6 mois, entre la station Château de Vincennes et le Bois de Vincennes, il sera possible de circuler gratuitement à bord de deux navettes 100 % électriques de la marque française Easymile. Ces deux véhicules disposent de 6 places et circuleront du vendredi au dimanche, de 10h à 20h. Et ce n’est pas tout, car dans les semaines à venir, la RATP lancera aussi une desserte interne du site du CEA, le célèbre commissariat à l’énergie atomique, sur le plateau de Saclay. Elle utilisera deux autres navettes autonomes. D’autres tests sont prévus en 2018, toujours sur le plateau de Saclay, mais également à Rouen. Que ce soit avec Easymile, Navya ou le groupe Lohr, qui vient lui aussi de développer une navette autonome en partenariat avec Transdev, on sent comme une accélération. Il y a aujourd’hui de la demande pour ce type de véhicule, qui vient en prolongement de l’offre de transports en commun.

Et il faut souligner que les principaux fabricants sont français…

Oui, c’est vrai. Ces sociétés capitalisent sur des recherches qui ont été faites il y a déjà 20 ans par l’INRIA et Mines Paris Tech. Par contre, la concurrence se réveille. Les allemands avec e.Go et les chinois avec Baidu veulent aussi se lancer sur ce marché. Le minibus électrique autonome commence à se développer, même sa place est pour le moment limitée à des zones protégées, à l’abri du trafic automobile.