Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

.
.

Une filière française de batteries ?

Diffusion du mardi 28 novembre 2017 Durée : 1min

On va évoquer le véhicule électrique, et plus particulièrement les batteries. Le gouvernement aimerait lancer une filière française, mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Il y a une semaine, devant le Conseil National de l’Industrie, le Premier Ministre a évoqué le sujet des batteries, en déclarant : « il faut que nous soyons en capacité de faire émerger une offre européenne compétitive pour équiper les 9 millions de véhicules électriques qui seront en circulation en 2020 ». Ce chiffre est une projection au niveau mondial. Il montre néanmoins que le marché va fortement augmenter. Or le problème, c’est que les fabricants de batteries sont tous asiatiques. Il s’agit soit de japonais, comme Panasonic. Soit, de coréens comme LG ou encore de chinois. « On ne peut pas se contenter d’un recours à une offre asiatique, alors que la batterie représentera à l’avenir une partie importante de la valeur d’un véhicule », a dit Edouard Philippe. Il pense que c’est un domaine stratégique et que les constructeurs français devraient s’en préoccuper, en travaillant ensemble sur le sujet ainsi qu’avec les allemands. Cette invitation rejoint le projet de la Commission Européenne qui aimerait bien constituer un Airbus des batteries.

Est-ce que c’est aussi simple ?

Pas vraiment, non. On sait que Renault se fournit chez LG et en partie encore chez le japonais NEC et que le groupe PSA a choisi des partenaires chinois. De plus, il est totalement exclu de travailler un jour avec Bolloré, dont la technologie n’est pas adaptée. Pour qu’une filière française voie le jour, il faudrait faire des investissements conséquents et choisir la bonne technologie. Ce que l’on peut dire en tout cas, c’est que du côté allemand on travaille. Mercedes est devenu aussi un fabricant de batteries, BMW annonce qu’il va dépenser 200 millions pour augmenter sa compétence dans ce domaine et Volkswagen entend lancer des usines géantes de batteries, en suivant l’exemple de Tesla. Bon courage pour mettre d’accord tout ce petit monde.