Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

.
.

La voiture autonome aux USA

Diffusion du mercredi 29 novembre 2017 Durée : 2min

On part pour les Etats-Unis et plus exactement Los Angeles, où à la veille de son salon de l’auto, les experts débattent sur le véhicule autonome.

Et c’est dans le cadre d’Automobility LA, une sorte de convention que se réunissent des experts de marque aussi diverses que Audi, BMW, Honda, Toyota, mais aussi Microsoft, Nvidia, Intel et Google. Ils vont parler d’intelligence artificielle, de connectivité mais aussi d’automatisation. A ce propos, il apparaît de plus en plus évident que les loueurs de voitures et les sociétés qui font de l’autopartage seront des partenaires naturels, pour ce type de véhicules. C’est donc sous forme de véhicule partagé que l’on verra d’abord des véhicules autonomes, qui seront pour la plupart électriques. On assiste à une convergence intéressante, car on arrive à un moment où les coûts vont baisser pour les batteries. Par ailleurs, les constructeurs et équipementiers traditionnels de l’automobile sont en train de prendre le contrôle des start up qui proposent les composants nécessaires pour faire de la conduite automatisée. C’est ce qu’a fait par exemple GM, avec un fabricant de lidars, un capteur laser indispensable pour détecter les obstacle.

Une annonce est attendue ce jeudi, de la part de General Motors…

Le plus grand constructeur américain, ex numéro 1 mondial, doit faire un point demain sur sa stratégie en matière de voiture autonome. La présidente, Marry Barra, a déjà annoncé que le groupe serait en mesure de tester des véhicules 100 % autonomes avant 2020. Ces tests pourraient avoir lieu à San Francisco, New York et même en Europe, comme à Londres et à Berlin. C’est une sorte de revanche sur Tesla, qui est plus valorisé en bourse que GM, mais qui déçoit les investisseurs en raison de ses difficultés. L’annonce de jeudi permettra peut-être à Wall Street de reconsidérer qui peut reprendre la tête dans la course à la voiture autonome. Et contrairement à une idée reçue, les dinosaures ne sont pas près de s’éteindre.