Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Moteur à taux de compression variable - Infiniti
Moteur à taux de compression variable - Infiniti

Le moteur à taux de compression variable

Diffusion du jeudi 30 novembre 2017 Durée : 2min

On va évoquer un nouveau type de moteur, qui combine le meilleur de l’essence et du Diesel. Et c’est aux Etats-Unis qu’il vient d’être présenté, dans le cadre du salon de Los Angeles.

C’est en effet en Californie, l’Etat le plus exigeant d’Amérique, qu’Infiniti a choisi de présenter la première application en série d’un moteur à taux de compression variable. La griffe de luxe de Nissan travaille depuis une vingtaine d’année sur la technologie. Le moteur avait été dévoilé à l’état encore de concept, il y a un an à Paris, lors du Mondial de l’Automobile. Mais, il est temps pour lui de prendre la route, sous le capot du QX50, un SUV de luxe taillé pour le marché américain. Pour faire simple, le VC-Turbo – c’est le nom de ce moteur – est une avancée technique qui permet de réduire à la fois la consommation et la pollution, tout en préservant le plaisir de conduire. En principe, le taux de compression est fixe dans un moteur. Mais, avec ce nouveau bloc, on peut faire varier le curseur en permanence, dans une plage de taux de 8 à 14. On se retrouve ainsi avec un 4 cylindres qui apporte toute la performance qu’on peut attendre d’un moteur essence de 2 litres, mais avec la sobriété du Diesel. Et tout cela, sans particules et avec moins d’oxydes d’azote.

Alors concrètement, comment ça marche ?

Le secret de ce moteur, c’est une liaison mécanique inédite entre le piston, sa bielle et le vilebrequin. Grâce à un pilotage assisté par ordinateur, la course du piston peut être ajustée en permanence, en fonction du style de conduite. Et on arrive ainsi à concilier des objectifs en apparence contradictoires. Infiniti a développé ce concept sur un moteur de 268 ch, dont le rendement a été amélioré de plus de 30 % par rapport à un V6 équivalent. La marque a choisi de le combiner avec une boîte à variation continue. Ce n’est pour le moment qu’une application de niche, mais d’ici quelques années, on peut imaginer que le moteur à taux de compression variable pourra arriver dans des véhicules plus abordables. C'est une alternative intéressante au Diesel, avec un coût qui est moindre par rapport à l'hybride. De plus, le moteur est plus compact et plus léger.