Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Renault SCOOP
Renault SCOOP

Renault et le projet SCOOP

Diffusion du jeudi 7 décembre 2017 Durée : 1min

Laurent Meillaud vouss avez pour nous un SCOOP : les voitures connectées à l’infrastructure sont en train d’arriver en France.

Il y a en effet un programme européen, qui s’appelle SCOOP et qui vise à déployer des balises en bord de route pour dialoguer avec les véhicules. Il a débuté en 2014 et entre dans sa phase opérationnelle. Renault, qui est l’un des partenaires, va produire 1000 Mégane équipées d’un boîtier connecté. Ces voitures, qui seront proposées à des entreprises, vont pouvoir communiquer avec d’autres véhicules, ainsi qu’avec l’infrastructure, au moyen d’un protocole de communication de type Wi Fi. L’intérêt du projet SCOOP est de pouvoir transmettre de façon anonyme des données, issues des capteurs et calculateurs, telles que la vitesse du véhicule, l’angle du volant, le manque d’adhérence en raison de la météo, la mise en route de l’essuie-glace, le déclenchement des airbags, etc. Si un problème est détecté, le véhicule émet automatiquement un message d’alerte à partir de son boîtier embarqué vers les autres véhicules équipés d’un boîtier similaire, ainsi que vers les unités fixes situées le long des routes. Ces unités informeront, à leur tour, les secours en cas d’incident important. A noter que l’authenticité des informations est vérifiée lors de chaque échange de données, la cybersécurité étant au coeur de ce projet.

Et où peut-on trouver ces fameuses balises en bord de route ?

Dans le cadre du pré-déploiement, ces unités fixes sont présentes sur 2 000 kilomètres de routes en Ile-de-France, le long de l’A4 dans l’Est de la France, en Isère et sur les rocades de Bordeaux ainsi qu’en Bretagne. D’autres pays font de même, comme l’Espagne, le Portugal et l’Autriche qui font partie du programme SCOOP. L’Union Européenne espère pouvoir commencer le déploiement de ces bornes à partir de 2019. Elles utiliseront le même standard et les véhicules pourront également s’échanger des infos sur les bouchons et les accidents en parlant le même langage.