Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

.
.

La France au CES de Las Vegas

Diffusion du lundi 8 janvier 2018 Durée : 2min

Direction les Etats-Unis dans l’actu de l’auto. On va parler du CES de Las Vegas, qui a lieu cette semaine. Et comme nous l’explique notre spécialiste, Laurent Meillaud, il y aura beaucoup d’entreprises françaises qui viendront présenter leur technologie.

Depuis maintenant quelques années, le show est assuré par l’un des ténors de la technologie automobile, l’équipementier Valeo. Il y présente ses innovations dans la conduite connectée. Il faut compter aussi sur Navya, un fabricant de navettes autonomes qui va faire découvrir aux américains son tout nouveau taxi sans conducteur. Et pour la première fois cette année, il y aura l’équipementier Faurecia, une filiale de PSA qui réalise l’intérieur d’une bonne partie des modèles du marché, avec un accent désormais sur le siège du futur et l’habitacle connecté. Mais à côté de ces entreprises, il y a aussi des start-up et des PME qui feront le voyage. Par exemple, Business France a monté un pavillon de la French Tech sur le thème du véhicule autonome. On y retrouve 7 pépites qui proposent des solutions dans les aides à la conduite, la communication entre le véhicule et des objets connectés, ou encore la cybersécurité. La présence de la French Tech sur le secteur automobile se renforce considérablement au CES, avec 45 entreprises qui viennent exposer cette année, contre 12 en 2017. Soit, une augmentation de 375 %.

Votre coup de cœur Laurent, c’est une start-up qui dépend de Michelin. 

Oui, il s’agit plus exactement d’une entité au cœur du fabricant de pneus. DDI, pour Data driven to intelligence est une structure qui exploite ce qu’on appelle le Big Data pour analyser votre conduite et vous aider à progresser. Grâce à un capteur embarqué, très précis, qui recueille les données sur la vitesse, les accélérations et le freinage, Michelin va pouvoir appliquer toute sa science de la tenue de route. En moulinant ces infos, et en tenant compte de la météo et du trafic, Bibendum va pouvoir étudier en profondeur la façon dont vous prenez les virages et utilisez votre voiture. La solution, qui intéresse les assureurs, sera lancée l’été prochain.