Émissions Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi à 7h17

3min

Le Diesel chassé du centre-ville par la Norvège, un point sur l’interdiction des vitres surteintées

Par et le dimanche 22 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
Vitres surteintées
Vitres surteintées © Maxppp - Bruno Levesque

Laurent Meillaud, on va parler du Diesel pour qui l’année commence plutôt mal.

Je ne vais pas revenir sur les mesures de la ville de Paris. On va en fait partir pour la Norvège, car la capitale du pays, Oslo, a voté un texte lui donnant la possibilité d'interdire la circulation des véhicules Diesel en cas de pic de pollution. Et justement, ce cas de figure s’est produit pour la première fois cette semaine. La circulation des voitures Diesel dans la ville a été interdite pendant plusieurs jours, entre 6h et 22h. En cas de non-respect, les automobilistes s’exposaient à une amende de 166 euros.

Comment la mesure a-t-elle été vécue par les usagers ?

Les norvégiens sont divisés, car il y a 10 ans, le gouvernement de l’époque encourageait justement l’achat de voitures diesel, considérées alors comme plus vertueuses que l’essence. Et du coup, beaucoup de norvégiens ont profité d’une fiscalité avantageuse pour acquérir un véhicule qu’ils ne peuvent plus utiliser en cas de pollution. C’est un peu le parallèle qu’on pourrait faire avec la France.

La Norvège qui fait la guerre aux moteurs thermiques…

Oui, l’été dernier on avait entendu parler d’un projet du gouvernement norvégien qui voulait bannir les moteurs thermiques, essence comme Diesel, dès 2025. Une annonce qui avait fait sensation avant d’être démentie. Il semblerait que la coalition au pouvoir souhaite malgré tout accentuer encore les énergies alternatives. Tout cela est très bien, mais ce genre de mesures doit être étalée dans le temps, sous peine de désorganiser le marché de l’automobile. Et il faut penser aussi aux ménages modestes qui n’ont pas les moyens de se payer une Tesla, un modèle très en vue à Oslo.