Toutes les émissions

Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Laurent Meillaud nous fait partager sa passion pour l'automobile
Laurent Meillaud nous fait partager sa passion pour l'automobile

Le mag auto France Bleu Touraine de Laurent Meillaud

Diffusion du dimanche 3 février 2019 Durée : 3min

Le bilan de la sécurité routière et ce qui se passe chez Infini et Mitsubishi.

Et d’abord on parle du 80 km/h. Vous le savez, le Premier Ministre a dressé un bilan cette semaine et il affirme que la réduction de la vitesse a permis de sauver 116 vies. Ce chiffre a été mis en cause, car il ne s’agit que d’estimations et avec des règles de calcul un peu obscures, en se référant aux 5 dernières années. Le fait est que la vitesse aurait baissé de près de 4 km/h sur les routes concernées et que les distances entre véhicules seraient restées les mêmes. Pour autant, et même si le 80 reste le règle sur les routes secondaires sans séparateur central, l’Etat va laisser les départements décider du maintien ou non, au cas par cas. Concernant le bilan de la sécurité routière, Edouard Philippe parle de résultats historiques en 2018. Mais, si on ajoute les DOM TOM, il y a eu en fait plus de morts l’an dernier qu’en 2013, la meilleure année de référence. Bref, tout cela pour dire qu’il faut être prudent avec les chiffres. Et surtout honnête. Et la transparence n’est pas vraiment au rendez-vous.

Est-ce bientôt la fin de la marque Infiniti en Europe ? 

Il s’agit de la griffe haut de gamme de Nissan. Elle a pour vocation de concurrencer Lexus, l’équivalent chez Toyota. Mais le problème, c’est qu’Infiniti n’a jamais percé en Europe. En 10 ans, la marque n’a jamais dépassé les 13 000 immatriculations. Ses ventes se sont même effondrées l’an dernier, avec à peine 6 000 voitures dont moins de 1 000 en France. L’Europe est un marché difficile, avec des normes antipollution très contraignantes. Infiniti pourrait donc se retirer du marché et se concentrer sur les Etats-Unis, où elle réalise 70 % des volumes.

Un nouveau SUV en vue chez Mitsubishi…

Il sera présenté à l’occasion du salon de Genève. La marque japonaise, qui fait partie de l’alliance Renault-Nissan, promet un modèle plus stylé, plus technologique et plus électrique. On connaît en tout cas son nom. Mitsubishi a choisi de l’appeler Engelberg, une station de ski suisse des alpes. Elle est mondialement connue en raison de la coupe du monde de saut à ski qui s’y tient chaque année

Et en parlant de ski, on termine par une anecdote…  

Dans les Vosges, les gendarmes ont été prévenus de la présence d’une voiture sur une piste de ski. Son propriétaire était ivre. Il circulait de nuit sur une route de montagne et a voulu faire un demi-tour. Seulement,  il a perdu le contrôle et s’est engagé sur une piste de ski. Il a quand même décidé de poursuivre au volant de sa Laguna, mais il s’est retrouvé bloqué dans la poudreuse. Pas très glorieux tout ça. Et une petite dernière pour finir. En Moselle, une femme qui écoutait une chanson de Jeanne Mas dans sa voiture a vu son autoradio prendre feu. Elle chantait à tue-tête Johnny Johny quand des flammes sont apparues. Le  feu s’est propagé à sa voiture noire, qui s’est embrasée en rouge et noir. Pourtant, cette auto qui datait de 1993 n’avait jamais posé de problème. Mais, comme le souligne l’Est Républicain, qui relate l’histoire, il y a toujours une toute toute première fois.