Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Bugatti
Bugatti - Cedric JACQUOT

Les véhicules à hydrogène, les véhicules autonomes et un record pour Bugatti, c'est l'actualité de l'auto

Diffusion du dimanche 8 septembre 2019 Durée : 3min

Des voitures à hydrogène produites prochainement par Renault ?

Comme chaque week-end, on retrouve notre spécialiste de l’automobile, Laurent Meillaud. On va parler de voiture autonome et d’hydrogène. Mais d’abord, la réponse à une question : les Etats ont-ils vraiment le droit d’interdire les moteurs thermiques ?  Vous le savez, la France a voté à l’assemblée la fin de la vente des voitures à moteurs thermiques en 2040. L’Angleterre est alignée sur cette date. Certains pays veulent même arrêter avant et annoncent 2030, comme le Danemark. Mais en fait, ils n’en ont pas le droit. C’est ce qu’a rappelé récemment une commissaire européenne, Elzbieta Bienkowska. Elle est en charge de l’industrie et elle a écrit au parement danois pour lui rappeler qu’en Europe il y a des règles. Ainsi, l'interdiction complète de la commercialisation, de l'importation ou de l'enregistrement de véhicules à essence et diesel neufs dans un État membre n'est pas compatible avec le droit de l'Union. C’est ce que précise une directive de 2007. Il faudrait donc que les Etats qui veulent passer au véhicule électrique ouvrent des négociations au niveau du conseil de l’Europe. Et il faudra ensuite voter des aménagements au niveau de la législation. Comme quoi, il ne suffit pas de dire y a qu’à faut qu’on pour se débarrasser du moteur thermique.  

Le patron de Renault croit à l’hydrogène… 

A la télévision, sur la chaîne LCI, le nouveau patron de la marque, Jean-Dominique Sénard, a dit tout le bien de cette forme d’énergie. "L'hydrogène, nous n'avons pas fini d'en parler", a-t-il déclaré. Ce n'est pas très étonnant car il dirigeait il y a encore quelques mois Michelin, une entreprise qui s'investit beaucoup dans la filière de l’hydrogène. Bibendum a en effet acquis Symbio, une pépite française qui développe une pile à combustible  et qui est au centre d’une entreprise commune avec l’équipementier Faurecia. Jusqu'à présent, la technologie n'était pas à l'ordre du jour au sein de la marque au losange. Mais, c’était un choix de Carlos Ghosn. L'ex-PDG préférait l’électrique à batterie. Mais, avec un nouveau Président aux commandes, les choses pourraient changer. 

La voiture autonome reste à l’ordre du jour chez les constructeurs automobiles… 

La technologie va mettre des années avant de pouvoir bénéficier au grand public, mais cela n’empêche pas les industriels de préparer le terrain, en se regroupant pour investir dans la recherche et le développement. Ainsi, BMW et Mercedes ont décidé de travailler ensemble. Et dernièrement, ils ont été rejoints par Audi. Les trois constructeurs Premium, qui sont concurrents, préfèrent partager les frais. C’est d’ailleurs une tendance dans l’industrie automobile. Par exemple, Volkswagen coopère désormais avec Ford sur ce sujet, alors que chacun menait ses développements de son côté. L’objectif est d’avoir la bonne technologie et de parvenir à un bon niveau de sécurité, en multipliant les tests. 

Et puis pour terminer, un record qui peut faire rêver ou agacer…. 

Bugatti a battu un record du monde de vitesse. Un exemplaire de la Chiron, qui a été modifié, a atteint un peu plus de 40 km/h. C’était bien évidemment sur circuit avec un pilote professionnel. Le record a été établi sur une piste en Allemagne. Il y a deux ans, Bugatti avait déjà établi un record aussi impressionnant que futile, une accélération de 0 à 400 km/h et un arrêt total de la Chiron, justement, en seulement 42 secondes.