Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Nouvelle Peugeot 208
Nouvelle Peugeot 208

le mag de l'auto : Innovation et technologie

Diffusion du samedi 12 octobre 2019 Durée : 4min

Zoom sur la nouvelle PEUGEOT 208

Vous le savez, c’est la grande rivale de la Clio. Autant Renault a choisi de faire évoluer son modèle fétiche de manière cosmétique, autant la marque au lion a recherché un design plus audacieux. La 208 est d’abord très agréable à regarder, avec ses feux en forme de griffes de lion, le bandeau noir qui relie les feux à l’arrière et sa calandre qui fait clairement penser à Audi. Affûtée, et presque athlétique, cette auto dégage une indéniable impression de modernité. Et on fait le même constat à l’intérieur. Pour le coup, Peugeot a reconduit une recette qui marche, celle de son i-cockpit, avec un volant compact, un tableau de bord en position haute et l’écran central avec en dessous des commandes façon touches de piano. Par contre, la rupture vient de l’affichage. Celui-ci passe à la 3D et c’est tout simplement magique. On a l’impression d’être face à un hologramme avec les informations qui sont projetées en relief. C’est une véritable première et cela s’avère très utile à l’usage, notamment pour la navigation avec le GPS. Ce mode d’affichage est aussi pertinent en ce qui concerne les aides à la conduite. A ce propos, la 208 est une voiture intelligente. Elle vous aide à rester dans la file, en donnant un petit coup de volant, et elle en fait de même si vous déboitez et qu’un autre véhicule arrive dans l’angle mort. Et sinon, son système de freinage automatique fonctionne de nuit comme de jour, en prenant en compte les cyclistes, en plus des piétons.

Et il y a pour la première fois une version 100 % électrique sur la 208…

La voiture est issue d’une plateforme multi-énergies. C’est ce qui permet à Peugeot de proposer une version zéro émission à partir de la même silhouette. Celle-ci se distingue par une discrète lettre e sur les ailes arrière, un monogramme e-208 à l’arrière et un Lion bleuté. J’ai eu l’occasion de faire un petit galop d’essai avec ce modèle, équipé d’une batterie de 50 kWh d’origine chinoise. La voiture est donnée pour 340 km en autonomie. Pour être honnête, je n’ai pas roulé assez longtemps pour le vérifier. Par contre, ça pousse fort au démarrage.  La e-208 a un moteur de 100 kW, soit l’équivalent de 136 ch et Peugeot a travaillé les qualités dynamiques. Sinon, un petit détail amusant. L’affichage des flux d’énergie se fait en relief dans le i-cockpit 3D avec une vue en coupe de la voiture et de sa batterie avec les roues qui tournent. C’est assez étonnant. Pour les clients qui ne sont pas encore tentés par l’électrique, Peugeot a aussi prévu 3 moteurs à essence de 75 à 130 ch et 1 Diesel BlueHDI 100 ch, tous de dernière génération. Il faut opter pour l’essence (100 et 130 ch PureTech) pour bénéficier de la boîte automatique à 8 vitesses Une offre assez rare sur ce segment.

Renault et PSA travaillent ensemble sur la sécurité routière….

Et cela fait 50 ans que ça dure. En 1969, les deux constructeurs français ont créé le LAB, qui est un laboratoire d’accidentologie, de biomécanique et d’étude du comportement humain. Sa mission est d’analyser les accidents et d’anticiper pour faire progresser la sécurité routière. Une action efficace, puisque le LAB a contribué à diviser par 5 le nombre de tués sur les routes en France en près de 50 ans. Ses experts ont travaillé à la fois sur la sécurité passive et la sécurité active. On ne parle jamais de l’apport de la technologie automobile, mais on lui doit pourtant beaucoup.

Et justement, les autorités en charge de la sécurité routière ont pu le vérifier…

Elles ont été conviées sur le circuit de Montlhéry pour tester les aides à la conduite. Des équipements de dernière génération qui équipaient les nouvelles Renault Clio 5, DS 3 Crossback et Peugeot 508. Le délégué à la sécurité routière a découvert apparemment ce qu’était le freinage automatique d’urgence. C’est pourtant un système qui descend en gamme, tout comme la reconnaissance des panneaux de vitesse et le maintien dans la voie. Comme quoi, il existe d’autres solutions que les radars pour sauver des vies