Replay du samedi 29 mai 2021

remplacer le moteur thermique par un moteur électrique est tendance ! Ca s'appelle le Rétrofit.

- Mis à jour le

Au programme du Mag Auto : Le code de la route - Faire du neuf avec du vieux : le Rétrofit - les voitures autonomes

Le rétrofit ? La tendance rétro.
Le rétrofit ? La tendance rétro.

le site d’ArianeGroup aux Mureaux, près de Paris, dispose désormais de deux navettes autonomes qui permettent de transporter des salariés au sein de ce gigantesque site de 92 hectares. C’est une vraie ville en miniature avec 2 700 personnes. Ces mini navettes, on peut en voir un peu partout en France, même en Touraine chez TLD à Sorigny, par exemple. Ce qui est intéressant, aux Mureaux, c’est que les navettes font évoluer sans personnel de sécurité à bord. Cela a déjà été fait ailleurs, avec une supervision à distance, mais là il faut bien voir que les véhicules rouleront dans un environnement complexe, avec des passages piétons, des ronds-points et des carrefours. Et dans une seconde phase, les navettes rouleront également sur les voies publiques, notamment pour relier le site d’Arianegroup à la gare des Mureaux. Le projet doit durer trois ans. Il associe l’institut VEDECOM, le fabricant de navettes Easymile et Transdev, l’opérateur de transport public qui à ce jour a fait voyager plus de 3,5 millions de personnes dans des navettes autonomes.

L’ADEME reconnaît des mérites au retrofit

Il s’agit de cette opération qui consiste à remplacer le moteur thermique par un moteur électrique ; on peut convertir ainsi en mode zéro émission un vieux véhicule, pourquoi pas une 2CV par exemple. Mais, ça marche aussi avec un modèle plus récent. L’agence de maîtrise de l’énergie a publié une étude sur ce procédé, qui est légal, et le bilan serait très favorable en termes d'émissions. Toutefois, le retrofit est surtout pertinent pour les véhicules lourds. A titre indicatif, si on fait le retrofit d'un véhicule diesel de 10 ans, ce sera plus économique sur les 10 prochaines années que d'acheter un véhicule électrique neuf, ou que de garder son véhicule thermique. Le gain en CO2 est de 66 % pour une citadine, et même de 87 % pour un camion ou un bus.

Tesla condamné à rembourser des clients norvégiens pour avoir réduit les performances de ses batteries

L’affaire concerne des voitures équipées d'une batterie de 85 kWh, dont la production a été arrêtée en 2016. En 2019, de nombreux propriétaires ont remarqué que leur véhicule se chargeait bien plus lentement sur les bornes après une mise à jour logicielle. De plus, ils ont noté que, selon l'ordinateur de bord, l'autonomie avait diminué de 20 à 50 kilomètres. Tesla explique avoir limité les anciennes batteries "pour protéger leur durée de vie", sans donner beaucoup plus d'explications. En tout cas, cela n’a pas convaincu 30 propriétaires norvégiens mécontents, qui ont traîné Tesla devant les tribunaux. Et du coup, le constructeur devra verser des dommages et intérêts de 136.000 couronnes norvégiennes, soit 13.500 euros) à chaque propriétaire concerné.

Et puis un anniversaire : le code de la route fête ses 100 ans

Le Code de la route est apparu officiellement le 27 mai 1921 et célèbre donc son centenaire. Il recense l’ensemble des dispositions législatives et réglementaires régissant la circulation sur la voie publique. Evidemment, le Code s’est énormément complexifié. Il liste à ce jour plus de 600 panneaux de signalisation. Initialement accessible à partir de 21 ans, la conduite automobile a été fixée à 18 ans lors du premier remaniement du Code en décembre 1922. Dans les années 50, il s’est enrichi de nouvelles règles pour renforcer la sécurité sur les routes : limitations de vitesses, obligation du port de la ceinture, puis un seuil limite d’alcoolémie avec la mise en place de l’alcootest. Le permis à points est quant à lui apparu dans le Code de la route en 1992. Totalement réécrit en 2000, le Code a depuis été modifié de nombreuses fois et serait actuellement dans la poche de 40 millions de français.