Replay du samedi 26 juin 2021

Automobile : Audi dit STOP au moteur thermique !

- Mis à jour le

Quoi de neuf dans votre auto ? au programme du Mag Auto : l’avenir sans doute compromis du moteur thermique et peut-être un répit pour ceux qui roulent encore en vieille voiture…

La marque Audi arrête le thermique.
La marque Audi arrête le thermique.

Le Sénat a en effet proposé de décaler de 5 ans la mise en place des ZFE, les zones à faibles émissions qui ont pour vocation d’interdire le centre des grandes villes aux véhicules les plus polluants. Elle se ferait donc en 2030 et non en 2025. Les sénateurs ont profité de l'examen du projet de loi Climat pour assouplir le texte. Ils estiment que le calendrier est trop précipité et que les collectivités territoriales devraient davantage avoir le choix de décider de la méthode avec laquelle elles veulent atteindre des objectifs de qualité de l’air. Le Sénat a par ailleurs proposé d’instaurer une dérogation pour les véhicules de collection. C’est en tout cas l’Assemblée qui aura le dernier mot.

Audi va arrêter le moteur thermique en 2033…

Une annonce faite par le patron de la marque. En 2025, le constructeur allemand va lancer la production de son dernier modèle avec un moteur à combustion. Ensuite, l’offre de voitures à essence et diesel sera réduite progressivement. Et la fin de la production des traditionnels moteurs à combustion est prévue en 2033. Ce sera le cas partout dans le monde, sauf en Chine. Dans ce pays, Audi est associé à des constructeurs locaux et il pourrait y avoir une demande au-delà de cette date.  La marque aux anneaux va se concentrer désormais sur l’électrique, tout comme la maison mère Volkswagen. Le groupe a prévu d'investir 46 milliards d'euros en cinq ans dans ce domaine. Audi "se réoriente stratégiquement" pour atteindre la neutralité en émissions de CO2 "au plus tard en 2050".

Le sort justement du moteur thermique devrait être bientôt réglé par Bruxelles…

L'Union européenne a en effet prévu de dévoiler, le 14 juillet, ses objectifs de réduction des émissions de CO2 à l'horizon 2030. Les réglementations futures sur les émissions ne laissent que peu de chances aux moteurs thermiques. Les constructeurs l’anticipent et ils sont déjà nombreux à envisager sa fin. Mini se fixe 10 ans au sein du groupe BMW. Volvo va retirer les moteurs thermiques, y compris ceux des modèles hybrides dès 2030. General Motors a programmé la fin en 2035, une date à laquelle Toyota annonce son objectif d’atteindre la neutralité carbone. Le japonais a avancé la date avec 4 ans d’avance sur les objectifs de Mercedes.

Et puis, un rappel. Si vous voulez acheter un véhicule électrique, les bonus vont bientôt baisser…

Jusqu’au 30 juin, 7 000 € pour un véhicule électrique dont la valeur n'excède pas 45 000 €, 3 000 € pour un tel véhicule dont le prix est compris entre 45 000 € et 60 000 €. A partir du 1er juillet, il baisse de 1 000 € pour le bonus maxi qui passe donc à 6 000 €. Ce sera la fin également du bonus de 1 000 € pour tout achat d’un véhicule électrique d’occasion ayant au moins deux ans. Pour les hybrides rechargeables, la prime va passer de 2 000 à 1 000 e. Et toujours à partir du 1er juillet, seul l'achat d'une voiture électrique, hybride rechargeable ou thermique essence Crit’Air 1 vous permettra de bénéficier de la prime à la conversion. Avec des montants qui restent toutefois inchangés, entre 1 500 et 3 000 €.