Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Skoda Octavia 2019
Skoda Octavia 2019 - Skoda

La Skoda Octavia fait peau neuve

Diffusion du dimanche 17 novembre 2019 Durée : 2min

Coup d'envoi pour la première Citroën hybride et une application d'autopartage

Depuis le 12 novembre, Car2Go et DriveNow, les services d’autopartage des groupes Daimler et BMW, deviennent officiellement Share Now. C'est une décision logique, suite à la fusion des activités de mobilité des deux constructeurs. La nouvelle application commune donne accès à plus de 20 500 voitures - dont plus de 3 200 voitures électriques- dans 26 villes de 14 pays. Pour ceux qui avaient déjà un compte, chez l’un ou chez l’autre de ces services, rien de changé. Il suffit de faire la mise à jour de l’appli. Le changement, c’est qu’il n’y aura plus de clé. Les voitures de location s’ouvriront via le smartphone et une liaison Bluetooth.

Skoda renouvelle l’Octavia…

C’est la quatrième génération de ce modèle-phare, au sein de la gamme du constructeur tchèque. En résumé, elle plus spacieuse, plus sûre, et plus connectée. La marque étrenne pour la première fois des équipements comme des phares intelligents à matrice de LED, l’affichage tête haute, un assistant vocal et des sièges ergonomiques. L’Octavia accueille même une boîte automatique avec une commande électrique sous forme de gâchette et en provenance de Volkswagen. Du changement sous le capot aussi avec des motorisations alternatives en plus de l’essence et du Diesel. Skoda va aussi proposer une hybridation légère 48 volts, de l’hybride rechargeable et une version au gaz naturel. Sinon, la voiture reste une Skoda. Il y a comme toujours des rangements très pratiques comme pour loger un parapluie. La marque a aussi prévu un espace pour une balayette à neige dans les portes avant et un entonnoir intégré dans le couvercle du réservoir de lave-glace.

Après Peugeot et DS, c’est au tour de Citroën de commencer l'électrification progressive de sa gamme…

La marque aux chevrons vient de dévoiler le C5 Aircross Hybride rechargeable. Ce sera une version deux roues motrices, avec un moteur 4 cylindres 1.6 turbo essence de 180 ch, combiné à un moteur électrique qui élèvera la puissance totale à 225 ch. Le point fort, c’est une batterie lithium-ion de 13,2 kWh qui permet de rouler en mode zéro émission pendant 50 kilomètres et une vitesse maximale de 135 km/h. De quoi permettre au C5 Aircross Hybrid de se comporter au quotidien comme une véritable voiture purement électrique. C’est un choix pertinent pour les entreprises, car ce modèle n’émet officiellement que 39 g/km de CO2. Le C5 Aircross Hybrid est exonéré de tout malus et de la taxe sur les véhicules de société. La sortie est prévue d'ici la fin du premier semestre 2020, avec un positionnement prix qui devrait être inférieur à la concurrence.

Et puis, l’Europe dit oui à un champion français de l’hydrogène…

La Commission Européenne a dit oui à une fusion de Symbio avec Michelin et Faurecia. Si vous n’avez jamais entendu parler de cette société, sachez que c’est une PME française qui fait des piles à combustible. On les trouve notamment à bord de Renault Kangoo électriques, qui voient ainsi leur autonomie doubler. Symbio est devenu une filiale de Michelin, il y a quelques mois. Et Bibendum a décidé de se rapprocher de Faurecia, un grand équipementier automobile, pour former un champion de l’hydrogène. Ensemble, ils veulent devenir un fournisseur de piles à combustible pour les constructeurs automobiles. Ces derniers s’intéressent de plus en plus à l’hydrogène, car ils savent bien que la voiture électrique à batterie ne règlera pas tous les problèmes. Cela prendra du temps pour arriver sur la voiture de monsieur tout le monde, mais il y a des marchés à prendre, notamment pour les flottes captives. Et pour cela il y a de la technologie made in France.