Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Borne de rechargement Ionity
Borne de rechargement Ionity - Ionity

Recharger sa voiture électrique sur le réseau Ionity coûtera plus cher

Diffusion du dimanche 26 janvier 2020 Durée : 3min

La recharge ultra-rapide des voitures électriques sera plus chère que prévue, et Kia la marque coréenne qui monte…

Pour la première fois, la petite sœur du géant Hyundai a vendu un demi-million de voitures en Europe. Et ce résultat est atteint après 11 ans de croissance ininterrompue. La hausse des ventes a été favorisée par une offre variée de véhicules hybrides, hybrides rechargeables et électriques autour du Niro, en plus de l’essence et du Diesel. Par ailleurs, la marque a du succès avec des modèles récemment restylés comme la C’eed, ou inédits comme le crossover Stonic.

Volkswagen veut devenir une entreprise technologique…

Le groupe allemand ne veut pas imiter Nokia, une ancienne marque culte de téléphones portables qui a disparu, en raison du succès rencontre par Apple. C’est pour cette raison que VW se lance à fond dans l’électrification. Mais ce n’est pas tout. Le constructeur a renforcé son expertise dans les logiciels. Il a aussi beaucoup investi dans les technologies de pointe, dont celle de la voiture autonome. Et il veut devenir aussi un opérateur de mobilité. 

La recharge ultra rapide va coûter cher…

Non seulement la voiture électrique coûte plus cher, mais se recharger de façon très rapide va se payer au prix fort. C'est le constat auquel on arrive, suite aux annonces de la joint-venture formée par BMW, Daimler, Ford et le groupe Volkswagen, via Audi et Porsche. Ionity a décidé en effet d'appliquer une nouvelle structure de prix basée sur le kWh. Le tarif sera fixé à 0,79 euro/kWh à partir du 31 janvier, alors que l'offre initiale était de 8 euros pour chaque session de recharge. L'addition sera salée pour les clients ne disposant pas de contrat avec les marques ayant fondé le réseau. Il sera de 47 € pour 60 kWh et 79 € pour 100 kWh. Le tarif élevé s'explique par le coût des emplacements et un service qui se veut Premium, avec une charge jusqu'à 350 kW et de l'électricité verte. Le réseau de charge ultra-rapide met aussi en avant des bornes tactiles high-tech avec un menu pris en charge dans plusieurs langues et une hotline performante En apparence, cela revient à se tirer une balle dans le pied. Après, il faut relativiser. Ionity précise bien que les clients qui ont un contrat avec les marques ayant fondé le consortium auront des prix préférentiels. De l’ordre de 0,30 € du Kwh. Hyundai et Kia, qui vont rejoindre le club, devraient bénéficier aussi de ce traitement de faveur. Sinon, Ionity ne fait pas de cadeau à Tesla, ni aux autres marques qui ne sont pas partenaires. 

Et puis Carlos Ghosn pense que Nissan va faire faillite dans deux ou trois ans…

C’est ce qu’aurait dit l’ancien PDG de Renault et Nissan à l’un de ses avocats. Il est vrai que le constructeur japonais n’est pas très en forme. Il a annoncé récemment la suppression de 12 500 emplois dans le monde. Mais les mauvais résultats étaient déjà là quand Ghosn était encore aux commandes. C’est sans doute le coup de pied de l’âne de la part de l’ex-dirigeant, qui est en conflit avec Nissan. Il est aussi en procédure contre Renault qu’il attaque aux prud’hommes, car il veut faire valoir ses droits à la retraite. Il réclame une indemnité de 250 000 euros.