Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Amazon Van Electrique
Amazon Van Electrique - Amazon

Amazon a présenté un van électrique

Diffusion du dimanche 16 février 2020 Durée : 4min

Ce que font les américains dans l’électrique et l’hydrogène et le bilan du contrôle technique en 2019…

Avec des chiffres fournis par les réseaux Auto Sécurité et Sécuritest.  Il y avait beaucoup de craintes sur le taux de contre-visite. Lequel  était annoncé aux alentours de 25 %. Mais finalement, ce taux a été en moyenne de 21,7 % en 2019. Un chiffre moins alarmiste que les prévisions mais en progression néanmoins puisqu'il était de 18.9 % en 2017. Selon les chiffres annuels de l'OTC, l’organisme technique central, les défaillances critiques représentent 0,9 % des mises en contre-visite. Un chiffre, là aussi, inférieur aux prévisions, qui étaient de l'ordre de 3 à 5 %. Sans surprise, ce sont les défaits liées aux pneumatiques, freins et feux qui arrivent en tête. Par ailleurs, en raison du renforcement des contrôles liés à la pollution, depuis juillet 2019, l'opacité entre au palmarès des 5 premiers motifs de défaillance majeure. Enfin, il y a bien une baisse du nombre de véhicules qui passent par les centres de contrôle technique. Pour leur part, les réseaux Auto Sécurité et Sécuritest estiment à 150 000 le nombre de véhicules contrôlés en moins en 2019, sans que l’on sache pour autant pourquoi.

Tesla continue de charmer la bourse…

Alors que le constructeur américain vaut plus que General Motors, Ford et Fiat-Chrysler réunis, bien qu’il produise infiniment moins de voitures, il a réussi à lever 2 milliards de dollars. Un argent frais qui va servir à financer les dépenser et les frais généraux. Pourtant, le patron de la marque avait promis qu’il ne s’endetterait plus. Pour le moment, Elon Musk arrive à lever de l’argent. Il est vrai que la concurrence ne fait pas le poids sur le marché du Premium électrique et que la marque va bientôt atteindre le million de véhicules en ventes cumulées. Mais quand on regarde les résultats, Tesla n’est toujours pas bénéficiaire alors que la marque existe depuis 2003.

Amazon a présenté récemment un van électrique

Le géant américain de la livraison n’a pas l’intention de construire des voitures. Mais comme il ne trouvait pas ce qu’il voulait auprès des constructeurs classiques, Amazon a eu l'idée de faire appel à une start-up américaine, Rivian, pour développer un véhicule spécialement adapté à ses besoins. Et il s’agit d’un van électrique qui a été commandé à 100 000 exemplaires. Ce véhicule sera doté d’un très grand pare-brise. L'habitacle sera par ailleurs entièrement numérique, avec un écran central intégrant la technologie  vocale Alexa et les outils de gestion logistique d'Amazon. L'assistant vocal sera là pour faciliter la vie des livreurs, qui n'auront pas à entrer des informations manuellement. Les fourgons électriques d’Amazon devraient être disponibles en trois dimensions et recevoir des batteries de différentes tailles. En fait, Amazon a fait comme DHL, qui fabrique lui-même ses utilitaires électriques dans le cadre de la marque StreetScooter.

Et puis, c’est nouveau. Voici le pick-up à hydrogène

Le constructeur américain Nikola Motor vient de présenter un modèle qui a pour nom le Badger. Ce pick-up zéro émission développe 900 ch. Il embarque 160 kWh de batteries pour 500 kilomètres d’autonomie. Et il est complété par une pile à combustible de 120 kW associée à des réservoirs à hydrogène contenant 8 kilos d’hydrogène. Le tout combiné permet de parcourir près de 1000 kilomètres. C’est une réponse au Cybertruck électrique de Tesla, sachant que plusieurs marquent planchent sur le pick-up électrique, y compris General Motors. Tout cela est très américain. Les prévisions font état de 250 000 véhicules par an en 2024.