Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Salon de Genève
Salon de Genève

le mag de l'auto

Diffusion du samedi 29 février 2020 Durée : 2min

C’est un véritable coup de tonnerre, car le salon de Genève, l’un des rendez-vous les plus courus de l’année, n’aura pas lieu….

C’est un coup dur, car il y a peu encore, les organisateurs du salon se voulaient rassurants. Ils certifiaient que le salon aurait bien lieu. Mais le principe de précaution aura été le plus fort. On a donc appris hier que le salon de Genève était annulé. Et la décision vient du conseil fédéral suisse, qui se base sur une loi interdisant les rassemblements de plus de 1000 personnes en cas d’épidémie. Pas de chance donc pour le salon de Genève, qui est en perte de vitesse et joue un peu sa survie en ce moment. Il faut rappeler que le coronavirus a dejà fait des victimes, dont par exemple le grand prix de formule 1 de chine qui a été annulé.

A Genève pourtant, tout était prêt…

Lundi, on devait connaitre la voiture de l’année en europe. Le lauréat est revele la veille de l’ouverture du salon. L’élection se joue entre la Bmw série 1, la Peugeot 208, la Renault clio, la Toyota corolla, la Ford puma, la Porsche taycan et la Tesla model 3. Le palmarès sera sans doute annoncé quand même dans un lieu qui reste à déterminer.

Et alors quelles nouveautés devait-on voir ? 

Cote français, Renault avait prévu de révéler la zoe électrique, ainsi qu’un concept prefigurant une nouvelle famille de véhicules électriques pour les prochaines années. Chez PSA, la seule marque presente devait reveler la ds9, une grande berline assemblee en chine. Eh oui, ca ne s’invente pas. Et le plus drôle dans tout cela, c’est qu’une marque chinoise, aiways, devait présenter un suv electrique qui doit etre vendu en Europe cette année. Ce modèle a pour nom le U5. Il sera quand même présenté la semaine prochaine aux médias, mais pas en Suisse. En Allemagne, à Stuttgtart. Et je vous en reparle bientôt.

Et puis Ford se lance dans la trottinette électrique

Le constructeur américain a fait l’acquisition d’une start up qui propose des trottinettes en location sans station. Ce service a démarré aux Etats-Unis dans 60 villes et 25 universités. Il arrive donc en Europe, où il va d’abord faire son apparition en Allemagne, à Cologne, avant d’être étendue à d’autres villes outre-Rhin. Puis, ce sera le tour de la France avec Paris et de l’Angleterre avec Londres. Ford estime que Spin permet de s’affranchir en ville des embouteillages.