Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Opel
Opel

le mag de l'auto

Diffusion du dimanche 15 mars 2020 Durée : 3min

On va parler de SUV chez Volkswagen et Nissan. Mais on commence d’abord par l’essai de l’Opel Corsa électrique

Et c’est la première fois que la Corsa se décline en une version à batterie. Pour la petite histoire, la toute première électrique de la marque a été une Kadett en 1968. Opel a ensuite fait en 1971 l’Elektro GT, une voiture de course. Les batteries occupaient une sacrée place à bord. La différence, dans la Corsa de 2020, c’est qu’elles sont sous le plancher et qu’elles n’empiètent ni sur l’espace à bord de l’habitacle ni sur le volume du coffre. De la même façon que j'avais trouvé vraiment sympa la Corsa thermique, par rapport à la 208, la version électrique est plaisante à conduire. J'ai eu l'occasion de l'apprécier sur un tracé qui nous a conduit au cœur de Berlin puis en ex-Allemagne de l'Est. Grâce à sa batterie de 50 kWh, qui garantit 337 km d'autonomie, la Corsa-e permet de profiter tranquillement de la ville. Sans être un dragster, elle accélère de 0 à 50 km/h en 2,8 s et de 0 à 100 en 8,1 s. Le plus drôle, c'est que nous avons surpris au démarrage la conductrice d'une Tesla. Quand elle est revenue à notre hauteur, elle a levé son pouce en signe d'admiration. Et j’a pu constater que l’autonomie se maintient bien en dehors de la ville, sauf quand on prend évidemment l’autoroute. L'Opel Corsa-e est commercialisée à partir de 29 900 €, ou en location à partir de 189 euros par mois.  Enfin, la marque développe également une version pour le rallye de sa Corsa électrique. Et elle va même lancer un championnat sous son nom en Allemagne dès cette année.

Le Citroën Berlingo fait un tabac

Depuis son lancement il y a à peine un an et demi, la troisième génération de Berlingo totalise déjà plus de 200 000 ventes, dont près de 150 000 en 2019. Ce qui en fait le 2ème modèle le plus vendu par la marque aux chevrons à travers le monde, derrière la C3. Il est à noter que les 2/3 des immatriculations se font sur la version utilitaire, le Berlingo Van. Que ce soit le modèle pour les pros ou celui pour les particuliers, qui s’appelle tout simplement Berlingo, les clients choisissent en majorité les versions les plus richement équipées et la caméra de recul.

Vous l’avez peut-être vu en prenant le train, le Nissan Juke fait son show dans certaines gares de France. 

La marque japonaise a décidé de déployer des hologrammes de son crossover. Après la gare de Paris Saint Lazare, ce sera au tour de celle de Lille Flandres du 14 au 20 mars, puis de Bordeaux Saint Jean du 23 au 29 mars d’accueillir ce modèle virtuel. Projeté à taille réelle sur un espace dédié de 15 m² grâce à un système de 60 hélices à LED, le nouveau Juke pourra être vu par trois millions de voyageurs. Officiellement lancé en décembre dernier, le nouveau crossover de Nissan a déjà enregistré plus de 3000 commandes en France.

Et puis, en prévision des beaux jours, pourquoi ne pas craquer pour un cabriolet ? Volkswagen ouvre les commandes pour le T-Roc découvrable.

Il s’agit du premier Cabriolet Crossover de la classe compacte. Un modèle qui combine la robustesse et les qualités d'un SUV, avec en prime la conduite cheveux au vent. Il enlève le haut en seulement 9 secondes ! Le T-Roc cabrio est aussi un véhicule connecté et équipé de nombreux équipements de sécurité de série. Disponible en deux finitions, Style et R-Line, il est commercialisé à partir de 34 600€ TTC et de 379€/mois dans sa version 1.0 TSI 115 ch avec boite manuelle. L’autre motorisation est un 1.5 TSI de 150 ch avec une boîte auto DSG7.