Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

24H
24H

le mag de l'auto

Diffusion du samedi 21 mars 2020 Durée : 3min

Un mag auto un peu particulier en ce samedi. On va surtout revenir sur les conséquences du coronavirus dans le secteur automobile.

Rappelons que le championnat de Formule 1 n’a pas pu débuter le week end dernier en Australie. Le Grand Prix de Melbourne avait déjà été impacté par le retrait de l’écurie McLaren. Et finalement, c’est l'État de Victoria qui a pris la décision d’interdire au public l'accès du circuit en raison « d'impératifs de santé publique ». Dans la foulée, la Fédération internationale de l’Automobile a décidé de reporter plusieurs courses. Celles de Bahreïn qui était prévue ce dimanche et celle du Vietnam, qui devait avoir lieu le 5 avril. La saison pourrait démarrer fin mai. Ce qui signifie que d’autres courses, en particulier le Grand Prix de Monaco, seraient très compromises. Et puis, l’autre événement, c’est le report des 24 heures du Mans. On s’y attendait. La plus célèbre course d’endurance au monde n’aura pas lieu à la mi-juin, mais les 19 et 20 septembre.   

Tour à tour, les grands industriels décident de fermer leurs usines… 

Devançant les annonces du président de la République française lundi soir, Renault, PSA et Michelin ont annoncé dans la journée la mise au repos forcé de leurs installations industrielles en Europe. Et notamment en France. Le groupe PSA avait une bonne raison, car ses implantations historiques se trouvent dans l'est de la France, proches notamment de Mulhouse, région la plus gravement touchée par le coronavirus. Et toujours dans l’hexagone, Toyota a arrêté la production dans son usine de Valenciennes, de même que Smart en Lorraine. A noter qu’en Italie, le groupe Fiat-Chrysler a pris une décision similaire. Les chaînes sont à l’arrêt. Chez les allemands, Volkswagen a été le premier à prendre la décision de fermer ses usines. Le groupe a prévenu que l'année 2020 sera « très difficile » face à la pandémie du coronavirus. Le groupe a été suivi ensuite par Mercedes et BMW. La crise touche le haut de gamme, puisque Porsche et même Ferrari ont arrêté la production de leurs bolides.  

Par contre, on rappelle que les garages restent ouverts… 

Il est important que les français puissent faire réparer leur voiture ou acheter des pièces. Toutefois, malgré les autorisations, certaines enseignes ont décidé de tirer le rideau. C’est le cas de Midas, par exemple, qui a annoncé la fermeture des "établissements succursales, ainsi que la plupart des sites franchisés, le temps de traiter les véhicules encore en atelier ou les réparations urgentes". C’est le cas également des grandes enseignes d’après-vente comme Norauto ou Carglass qui ont annoncé leur fermeture pour une durée indéterminée. Même chose pour le réseau de centres de contrôle technique Autovision. Rappelons que les stations-service, les loueurs de véhicules, les réparateurs de cycles et de motos, ainsi que les parcs de stationnement restent encore ouverts. 

Une conséquence plus inattendue : la sortie de Fast & Furious 9 est reportée 

Vous avez sans doute entendu parler de la sortie décalée du prochain James Bond. Eh bien c’est pareil pour la saga de poursuite de voitures. La sortie mondiale a été déplacée d’un an. Elle est prévue en avril 2021. Pour l’anecdote, c’est la date à laquelle le 10ème opus de Fast and Furious était prévu. Autant dire que tout le calendrier a été révisé. Mais il y a une raison à cela. La Chine est un marché clé pour rentabiliser le film.