Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

KIA
KIA

le mag de l'auto

Diffusion du dimanche 22 mars 2020 Durée : 3min

L’actu de l’auto c’est avec notre expert, Laurent Meillaud. Au programme : l’Europe qui veut favoriser l’hydrogène après les batteries et la présentation du nouveau Kia Sorento. Mais d’abord, on commence par la première voiture tatouée au monde.

On la doit à la tatoueuse londonienne Claudia De Sabe, qui l’a réalisée pour le constructeur japonais Lexus, la griffe haut de gamme du groupe Toyota. L’œuvre a été élaborée sur la base du SUV UX, qui à l’origine était de couleur blanche. Avec 5 litres de peinture et un outil spécifique, elle a appliqué le dessin d’une carpe Koï. C’est un motif traditionnel de l'art japonais synonyme de bonne fortune et de persévérance. Six mois de travail ont été nécessaires à la tatoueuse londonienne pour mener à bien ce projet, depuis la création du dessin original jusqu'à la réalisation du véhicule qui a nécessité cinq journées de huit heures. Vous pourrez voir les images en tapant Lexus voiture tatouée sur Internet.  

Kia a dévoilé cette semaine le nouveau Sorento, en live sur Facebook… 

C’est devenu une habitude, depuis l’annulation du salon de Genève. Les constructeurs font désormais des présentations en ligne, en utilisant les réseaux sociaux. Et ce jeudi, Kia a donc révélé le nouveau Sorento. C’est la 4ème génération de ce SUV, qui paraît plus massif alors qu’il fait pourtant la même taille que le précédent. Si la calandre fait penser au DS7 Crossback, on retrouve bien le design Kia, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. La grande nouveauté, c’est l’apparition d’une version hybride rechargeable qui sera lancée sur le marché en fin d’année. Elle autorisera une autonomie d’une soixantaine de km en mode électrique. Il y a aussi un nouveau moteur Diesel 4 cylindres de 2 litres 2. Sinon, le Sorento embarque pas mal d’équipements de sécurité et propose une conduite semi autonome de niveau 2. On ne connaît pas encore les prix. 

Après l’Airbus des batteries, l’Europe veut faire la même chose pour l’hydrogène.  

La Présidente de la Commission Européenne a présenté récemment sa nouvelle stratégie industrielle. L’un des piliers concerne l’énergie, avec l’hydrogène. Bruxelles veut lancer une alliance européenne pour un hydrogène propre, réunissant les investisseurs et les partenaires gouvernementaux et institutionnels ainsi que les industriels. Sur le même modèle que les batteries pour voitures électriques, avec des projets qui regroupent 200 sociétés, l’idée est de structurer une filière afin de ne pas dépendre de l’Asie. Les acteurs sont donc invités à coopérer. L’alliance devrait être mise en place cet été. A noter que l’Europe veut repenser globalement la mobilité, afin de la rendre plus propre et plus intelligente. 

Et puis, c’est la journée de l’eau… 

Quel rapport avec ce mag auto ? Eh bien, figurez-vous que des centaines de tonnes de pollution sont collectées annuellement par les centres de lavage Eléphant Bleu. Il faut savoir que la carrosserie d’une voiture transporte en moyenne 240 g de polluants. Il s’agit d’hydrocarbures, de résidus d’huiles, de pneus, de plaquettes de freins,  de métaux lourds et autres polluants, qui se déversent dans la nature quand on lave sa voiture. On estime en France que 1 920 t de polluants sont ainsi déversés par an. Pour leur part, les centres Elephant Bleu récupèrent ces résidus et les empêchent de 

polluer les nappes phréatiques. Par ailleurs, les eaux résiduelles du lavage sont ensuite collectées pour être détruites ou revalorisées comme combustibles dans l’industrie ou dans les travaux publics.