Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Le nouveau Captur Renault
Le nouveau Captur Renault

Le nouveau Captur de Renault sera aussi hybride

Diffusion du dimanche 22 septembre 2019 Durée : 3min

La fin du frein à main et les carburants chers, la nouvelle Zoé et le nouveau Captur au sommaire du Mag Auto

A part des feux à LED plus modernes, la nouvelle ZOE ressemble comme deux gouttes d’eau à la précédente. C’est surtout à l’intérieur qu’on voit la différence, avec un design plus moderne et une meilleure qualité. La voiture électrique de Renault se met également à la page au niveau des aides à la conduite, avec l’arrivée en série de l’assistant de maintien dans la voie et de la reconnaissance des panneaux. La plus grosse nouveauté se situe au niveau de la batterie. Avec cette nouvelle Zoé, l’autonomie atteint jusqu’à 395 km d’autonomie sur la version équipée du moteur de 110 chevaux. C’est une augmentation de 25 %, par rapport à l’ancien modèle. Et ce, grâce à une batterie de plus forte capacité. L’autre amélioration se situe au niveau de la recharge, avec la possibilité de se brancher sur des bornes de 50 kW, de façon à récupérer 150 km d’autonomie en 30 minutes. 

Le nouveau Captur sera aussi hybride…. 

Et il sera même hybride rechargeable. Renault va en effet proposer en 2020 le système e-Tech. Il se compose de deux moteurs électriques, d’une batterie rechargeable et d'une boîte de vitesse multimodes. La combinaison permet non seulement de réduire la consommation, mais aussi d’offrir la possibilité de rouler en mode électrique sur quelques dizains de km. Entre 45 et 65 km selon l'utilisation. Renaut affirme qu’il s’agit des meilleures performances du marché pour un modèle hybride rechargeable généraliste. La volonté est de proposer aussi la technologie à un prix plus abordable. A noter que le Captur existe aussi bien sûr avec des moteurs essence et diesel et qu’il reprend les technologies de la nouvelle Clio, dont il est dérivé. 

L’augmentation du pétrole ravive le spectre des gilets jaunes… 

En raison du choc pétrolier en Arabie Saoudite, les prix des carburants ont augmenté la pompe. Et déjà, des voix s’élèvent contre les taxes que perçoit l’état français. L'UFC Que Choisir a par exemple lancé une pétition pour demander la suppression de la "taxe sur la taxe". Il faut savoir en effet qu’y a une TVA sur la TICPE, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques. Taxe qui déjà représente 60 % du prix des carburants. L’Etat applique en fait deux fois de la TVA à la fois sur la matière première, et sur la taxe. De son côté, le gouvernement ne va pas augmenter les taxes en 2020. Mais, il ne prévoit pas de baisse non plus. En tout cas pour le moment. Il reste une possibilité, la taxe flottante si le prix du pétrole venait à s’envoler.  

Enfin un équipement tend à disparaître : le frein à main…. 

Selon une étude récente, seulement 30 % des modèles commercialisés en Europe proposent un frein à main manuel, contre 37 % en 2018. La tendance est nette, et cet équipement a déjà disparu chez certaines marques haut de gamme. Il a été remplacé par un frein à main automatique. Ce système prend moins de place entre les sièges et on ne l’oublie pas, puisqu’il s’actionne dès qu’on arrête la voiture. C’est pratique, toutefois il coûte plus cher, car il nécessite de petits moteurs électriques, un câblage et surtout des plaquettes spécifiques.