Replay du samedi 10 octobre 2020

Le nouveau 3008 hybride

- Mis à jour le

Les SUV sont-ils vraiment plus polluants ?

Nouveau 3008 de chez Peugeot
Nouveau 3008 de chez Peugeot - Laurent Meillaud

L’actu de l’auto c’est avec notre expert Laurent Meillaud. On va parler de la cour des comptes qui pointe l’inefficacité de la lutte contre la pollution et de la polémique concernant les SUV. 

Des véhicules spacieux et lourds qui ont « un impact écrasant sur le climat » affirme le WWF. Dans une étude, l’ONG soutient que c’est la deuxième source de croissance des émissions de CO2 françaises ces dix dernières années derrière le secteur aérien. Par rapport à d’autres voitures, les SUV dégagent 20 % de gaz à effet de serre en plus, parce qu’ils sont plus longs de 26 cm en moyenne, plus larges de 10 cm, plus lourds de 205 kg et aussi plus puissants de 26 ch. Et ce qui inquiète le WWF, c’est que leur part de marché ne cesse d’augmenter. Les ventes ont été multipliées par 7 en 10 ans et représentent 40 % par an. L’ONG estime que ces véhicules représenteront les deux tiers des ventes en 2030 et que cela menace donc les objectifs de réduction de CO2. Elle réclame donc une taxe sur le poids et des solutions de mobilité plus légères.

Alors les SUV sont-ils vraiment plus polluants ?

En réaction, le comité des constructeurs français pointe une étude remplie d’erreurs. Certes, le poids des véhicules a augmenté, reconnaît le CCFA, mais il souligne que le dernier Peugeot 3008 est plus léger que le modèle de génération précédente. Par ailleurs, près d’une voiture sur cinq vendue en France est une voiture électrifiée, soit totalement électrique, soit hybride. Et contrairement à ce que soutient le WWF, le niveau de CO2 baisse en France. Pour les industriels français, on est dans la caricature. Les SUV qui sortent actuellement se destinent à des familles. Ce ne sont donc pas forcément des véhicules bling bling. Et ce qu’il faut savoir c’est que l’Europe impose des normes très strictes sur le CO2. Ce qui oblige donc les constructeurs à réduire la consommation, avec en particulier des modèles électriques.

Parlons justement du nouveau 3008 chez Peugeot

La marque au lion vise 20 % des ventes avec la version hybride rechargeable. Elle espère même atteindre 25 %. C’est la version de 225 ch qui est la plus demandée. Grâce aux aides, Peugeot espère convaincre les clients de passer à ce type de motorisation électrifiée. Mais, ils ont encore du mal à faire la différence entre l’hybride tout court et l’hybride rechargeable. Sur cette dernière version, la batterie se branche sur une prise, comme pour une voiture électrique. C’est à cette condition que l’on peut rouler en ville en mode zéro émission pendant quelques dizaines de km. 

Et puis on termine par un rapport qui pointe l’incompétence de l’Etat pour lutter contre la pollution automobile.

C’est un rapport de la cour des comptes. Il a été rendu public fin septembre et souligne l'inefficacité des politiques publiques de lutte contre la pollution de l'air. Il dénonce la confusion entre la pollution aux particules et à l'oxyde d'azote et les émissions de CO2. Ainsi, les vignettes crit'air et les différents malus automobiles n'ont à peu près aucun impact sur la pollution atmosphérique. La cour rappelle que la concentration en polluants demeure supérieure aux normes européennes dans une quinzaine de territoires, qui correspondent à des grandes villes, des axes de transport saturés et des fonds de vallées. Elle suggère de cibler davantage les émissions de dioxyde d’azote des moteurs diesel et de limiter le trafic dans les zones urbaines denses.

Mots clés: