Replay du samedi 24 octobre 2020

le Mag de l'Auto

- Mis à jour le

Dans l’actu de l’auto, Laurent Meillaud revient sur les nouvelles taxes prévues pour l’an prochain.

Malus auto
Malus auto

Le projet de loi de finances pour 2021 est en discussion au parlement. Et du coup, il y a eu de aménagements. Ainsi, le seuil du malus, qui devait passer à 131 g/km dès 2021, débutera finalement à 133 g. Et le super malus, fixé initialement à 40 000 €, est révisé à 30 000 € à partir de 218 g/km. Ce n’est qu’en 2022 que le seuil de déclenchement serait abaissé à 128 g avec plafond à 40 000 €. A noter que pour le moment l’exorbitant malus de 50 000 € annoncé à cette date semble avoir disparu. Quant à la taxe sur le poids, elle va probablement être mise en place l’année prochaine. On attend d’avoir plus de détails. Le gouvernement semble avoir en tout cas pris conscience de l’écologie punitive. Pour leur part, les professionnels de l’auto réunis sous la bannière du CNPA considèrent que la situation économique et sanitaire devrait conduire à renoncer provisoirement à ces taxes venant alourdir le budget des français.

La nouvelle Volkswagen électrique est très sûre

L’ID 3 a en effet obtenu cinq étoiles. C’est la note maximale au test de sécurité Euro NCAP. Ce modèle 100 % électrique issu d’une nouvelle plateforme coche en effet toutes les cases, que ce soit pour la protection des occupants adultes, celle des enfants et des usagers vulnérables. Un bon point aussi pour ses systèmes d’aide à la sécurité, dont le freinage automatique d’urgence. Mais, si l’ID3 décroche un si bon score, c’est aussi grâce à son airbag central. Il est disposé entre les sièges avant et empêche un éventuel contact au niveau de la tête entre le conducteur et le passager avant en cas de collision latérale. Cet équipement est encore très peu répandu. A noter qu’on le trouve aussi sur la Honda Jazz. 

Les modèles électriques vendus en France viennent parfois de Chine

C’est le cas figurez-vous de la Model 3 chez Tesla. Jusqu’à présent, le constructeur californien faisait venir des véhicules fabriqués aux Etats-Unis. Mais à partir de ce mois-ci, ce sont des voitures assemblées à Shanghai qui sont exportées vers l’Europe. Elles viennent d’une usine qui a été installée là bas et qui va permettre de satisfaire aux besoins du marché chinois. Toutefois, à terme, Tesla aura aussi une usine en Europe, à Berlin. Ce n’est pas un cas isolé, puisque Volvo – qui appartient à un groupe chinois – fera venir de là bas le premier modèle de la nouvelle marque Lynk & Co. Pour sa part, Renault fera venir de Chine la voiture low-cost qui sera vendue l’année prochaine sous la marque Dacia et qui aura pour nom Spring electric. Quant à Smart, la marque est devenue en partie chinoise et ne proposera plus que de l’électrique. La prochaine génération en 2022 sera produite dans l’empire du milieu.

Vous connaissez peut-être Tinder, l’application de rencontres qui permet de croiser la personne qui vous correspond le mieux. L’équivalent existe dans l’automobile.

C’est en effet la promesse d’une startup Bordelaise, Hellogova. Son moteur de recherche est doté d’une intelligence artificielle. Et il permet de trouver la voiture que l’on recherche vraiment, que ce soit une neuve ou une occasion, achetée comptant, à crédit ou en location. L’outil s’apparente à un  conseiller virtuel, qui comme pour un site de rencontres, va confronter votre profil avec celui de plus de 2 500 modèles existants sur le marché et près de 100  000 annonces de professionnels. Et tout cela en 5 mn. Pour cela, il faut aller sur le site de Hellogova et se créer un compte. Précisons que ce service est gratuit. La plateforme sert simplement d’intermédiaire, le client est ensuite mis en relation avec un vendeur.  

Mots clés: