Le mag auto

Le samedi et le dimanche à 8h12

Grille du malus au 1er janvier 2020
Grille du malus au 1er janvier 2020

Ce qui va changer en matière de fiscalité écologique

Diffusion du samedi 5 octobre 2019 Durée : 3min

La fiscalité écologique, la vignette crit' air 1 pour le diesel et l'Alpine électrique au sommaire du Mag de l'Auto

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020, qui doit être discuté par les parlementaires, le malus s’applique à partir de 110 g de CO2 par km. Avant, le seuil était de 117 g. Le tarif de base reste à 50 euros. Mais, par la suite, la progressivité est beaucoup plus forte. A partir de 117 g, le malus est multiplié par 5, voire 6 jusqu’à 127 g. Et dès 133 g, on passe à plus de 1 000 euros de malus. Même le plafond maximal a été revu à la hausse. Il est de 12 500 euros à partir de 173 g, au lieu de 10 500. Rouler en SUV ou en voiture sportive va vraiment devenir un luxe. Il faut savoir que depuis le début de l’année, près de 38 % des voitures neuves vendues en France sont soumises à un malus. Une part qui sera sans doute amplifiée l’an prochain.

Et en contrepartie, qu’est-ce qu’offre le gouvernement ?

Le même projet de loi de finances prévoit une hausse de 50 % du budget alloué au bonus écologique. Il était de 260 millions en 2019. Cependant, on ne sait pas si le montant du bonus va rester à 6 000 euros pour les voitures électriques. Une condition jugée nécessaire par les constructeurs automobiles pour soutenir ce marché. Ces mêmes industriels et les distributeurs se plaignent par ailleurs de voir que les véhicules hybrides rechargeables ne sont pas éligibles. Or, ces modèles participent aussi à la transition énergétique. Cela n’arrange pas les affaires des marques françaises, qui commencent tout juste à sortir des modèles de ce type.

Le Diesel va-t-il obtenir une vignette Crit’air 1 ? 

Alors qu’aujourd’hui, le Diesel est moins bien considéré que l’essence, et doit se contenter d’une vignette Crit’Air 2, Bercy aimerait lancer une étude indépendante pour savoir si les moteurs Diesel de dernière génération sont comparables en termes d’émissions de polluants et particules aux moteurs à essence. Des ONG avaient été approchées pour y participer, mais elles ont décliné l’invitation. Elles estiment que les conditions d’indépendance et de transparence ne sont pas réunies. Du coup, Cette étude sera donc uniquement dirigée par l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles, l’IFPEN).

Et puis Alpine va sans doute passer à l’électrique….

Dans un contexte qui favorise une migration rapide vers le zéro émission, la marque sportive de Renault n’échappera pas à des motorisations alternatives. A ce jour, on ne sait pas si Alpine fera des modèles électriques ou hybrides rechargeables, voire les deux. Le premier modèle à être électrifié devrait être en principe le futur SUV de la marque, baptisé l’A410 et attendu en 2021.