Replay du samedi 2 janvier 2021

Les pneus Hiver vont devenir obligatoires...

- Mis à jour le

Et pour ce premier week end de la nouvelle année, voyons ce qui nous attend dans le monde de l’auto. Notre expert nous parle des nouveautés qui s’appliquent ou qui vont s’appliquer. On commence par la fiscalité.

Pneus hiver
Pneus hiver

Avec d’abord une mesure qui n’est pas un cadeau pour certains. Peu avant le nouvel an, le conseil constitutionnel a validé le fameux malus au poids. Il avait été saisi par plus de 60 sénateurs et plus de 60 députés. Mais, les Sages jugent qu’il n’y a pas de « rupture d’égalité devant les charges publiques ». En d’autres termes, ce nouveau malus au poids est conforme à la Constitution et sera donc appliqué, comme prévu, à partir du 1er janvier 2022. À compter de cette date, les véhicules dont le poids est supérieur ou égal à 1 800 kg, devront donc s’acquitter d’une taxe, fixée à dix € par kg supplémentaire. "Cette taxe est acquittée par le propriétaire du véhicule lors de sa première immatriculation en France. Elle ne s’appliquera que sur les véhicules neufs, hors véhicules électrifiés. Toujours au chapitre de la fiscalité, rappelons que le malus classique s’activera à partir de 133 g/km de CO2, contre 138 g/km en 2020. Son montant maximal est porté à 30 000 € cette année, au lieu de 20 000. Il passera ensuite à 40 000 € en 2022 et 50 000 € en 2023.

Cela peut surprendre, mais des taxes disparaissent cette année. 

Depuis le 1er janvier, trois petites taxes, jugées trop peu rentables par le gouvernement, sont en effet passées aux oubliettes. C’est terminé par exemple pour la taxe annuelle de 160 € qui s’appliquait aux modèles sportifs et autres modèles jugés polluants. Fini également le malus sur les véhicules d’occasion de plus de 10 chevaux fiscaux, de même que la taxe sur les véhicules de plus de 36 CV fiscaux. Celle-ci pouvait coûter 500 € par cheval dans la limite de 8 000 €. Cela va sans dire l’augmentation du malus compense largement l’arrêt de ces petites taxes.

Voyons du côté des bonus. Car, il y en a, mais ils vont se réduire… 

Le bonus maximal reste à 7 000 euros pour un véhicule électrique. Mais, à partir du 1er juillet prochain, le barème va repasser à 6 000 €. Quant à l’aide octroyée pour l’achat d’un modèle hybride rechargeable, qui avait été mise en place à la suite du 1er confinement, elle reste pour le moment à 2000 euros. Mais, au 1er juillet, elle sera divisée par deux. 

Et puis, c’est une première, les pneus hiver vont devenir obligatoires dans une partie du pays. 

Dès le 1er novembre prochain, ces pneus seront rendus obligatoires dans 48 départements situés dans des massifs montagneux. A savoir, le Massif Central, les Vosges, les Pyrénées, les Alpes et le Jura. Mais aussi, la Corse. Précisons que chaque préfet pourra décider quelles communes seront concernées par cette nouvelle mesure. La liste n’est pas encore connue à ce jour.

Mots clés: