Replay du dimanche 31 janvier 2021

Et si on roulait à l'éthanol ?

- Mis à jour le

Dans le Mag auto : un robot qui accueille les clients en concession de l’interdiction de remonter les files de voitures en moto. Et d’abord, on évoque Total qui croit au super éthanol…

l'Ethanol a le vent en poupe ...
l'Ethanol a le vent en poupe ...

Le pétrolier TOTAL a décidé d’augmenter le nombre de pompes qui distribuent ce carburant plus écologique, et surtout moins cher. Le nombre de stations-service du réseau proposant de l’E85 est passé de 500 en 2019 à 750 en 2020. Et cet effort va se poursuivre. Total revendique la place de premier distributeur d’E85 en France, devant Intermarché. Il faut dire que la demande est forte sur ce carburant en "majorité renouvelable", dont le prix est de 66 centimes d’euros du litre en moyenne. Selon la Collective du bioéthanol, la consommation d’E85 a progressé de 4 % en 2020, atteignant 350 millions de litres. Rappelons qu’un boitier est nécessaire pour adapter l’injection du moteur à essence pour ce type de carburant.

Et c’est le retour des modèles adaptés au super éthanol

Après l'annonce par Jaguar et Land Rover du lancement de 3 modèles compatibles à l'E85, l’E-Pace, l’Evoque et le Discovery Sport, attendus au printemps 2021, c'est au tour de Ford de lancer une offensive. Pionnier dans ce domaine, le constructeur américain prévoit en effet de revenir en force sur ce marché avec pas moins de 6 modèles « Flexifuel ». Ces versions concerneront la Fiesta, le Puma, la Focus, la Kuga hybride et deux utilitaires, la Fiesta Van et le Transit Connect. Pour ces deux derniers, destinés aux professionnels, c’est une alternative au Diesel, plus cher à l’achat et qui sera bientôt banni du cœur de certaines grandes villes comme Paris en 2024. On rappelle qu’une voiture Flexifuel fonctionne à la fois à l’E85 et au super sans plomb. 

Ca va énerver les conducteurs de deux-roues : remonter entre les files de voitures va être officiellement interdit à partir du 1er février.

C’est une pratique peu répandue à l'étranger, et donc typiquement française. Afin d'en évaluer les risques, une expérimentation à grande échelle a été réalisée depuis 2016 dans 11 départements, dont l'Île-de-France.  L'objectif était de tenter d'encadrer cette pratique très répandue chez les motards. Mais, pour la délégation à la sécurité routière, le bilan de l'accidentalité est « décevant ». Le nombre d’accidents a augmenté de 12 % sur les routes où l'expérimentation de la circulation inter-files a eu lieu, alors qu'elle a baissé de 10 % sur les autres routes des départements concernés. Les usagers de deux-roues motorisés représentaient 23,1 % des décès en 2019 alors que leur part dans le trafic routier était de 2 %.

Et puis on n’arrête pas le progrès : le groupe Hyundai-Kia teste un robot humanoïde en concession

C’est en Corée du Sud que ça se passe. Ce robot a pour nom DAL-e, et son rôle est d'accueillir les clients. Il mesurant 1,16 mètre de haut sur une base cubique de 60 cm de côté, pour un poids de 80 kg. Selon Hyundai, ce robot humanoïde à l'intelligence artificielle évoluée est capable de communiquer avec des individus et de répondre à des sollicitations. Il peut engager un dialogue automatisé et fluide avec les visiteurs, fournir des informations sur les produits et les services. Il peut même répondre à des commandes verbales et tactiles sur son écran. Précisons quand même que dans le cadre de ce projet pilote, le robot fait en réalité équipe avec le personnel.