La vie en Bleu : experts

Le mag de la vie en Bleu

Du lundi au vendredi à 9h05

Faire du sport sur ordonnance
Faire du sport sur ordonnance © Getty

Faire du sport sur ordonnance.

Diffusion du vendredi 7 septembre 2018 Durée : 27min

Le sport sur ordonnance s’adresse aux personnes atteintes d’une Affection de longue durée (ALD). On en parle avec Cindy Gaillard chargée de mission Sport et Santé Bien Être.

Le sport sur ordonnance est dans le paysage législatif, sportif et médical. Il précise les conditions de dispensation d’une activité physique adaptée à certaines personnes malades.

Le sport sur ordonnance s’adresse aux personnes atteintes d’une Affection de longue durée (ALD). La liste de ces ALD représente un groupe de 30 maladies qui nécessitent un traitement particulier et un suivi prolongé. Les médecins peuvent prescrire une activité physique adaptée à leurs patients souffrant d'affections de longue durée comme un diabète, une insuffisance cardiaque etc. 

Votre médecin vous conseille de démarrer une activité physique ? Pass Mouv’ est fait pour vous ! On propose des ateliers de remobilisation par l’activité physique, encadrés par un enseignant en activité physique adaptée. Le programme Pass Mouv’ est mis en place en partenariat avec le réseau Sport santé et bien-être, et il est soutenu par l’ARS, le CNDS, la caisse primaire d’assurance maladie, la Conférence des financeurs de Dordogne, et les Contrats Locaux de Santé du Nord Dordogne et de l’Agglomération du Grand Périgueux.

Comment se déroule une séance ? Concrètement le patient est pris en charge par un enseignant en activité physique adaptée. Lors de la première séance, celui-ci lui remettra un livret de suivi, rassemblant le détail de la séance réalisée et les observations. Ce document sert de lien entre le patient, ses professionnels de santé et l’éducateur sportif. La séance se découpe en trois temps, l’échauffement, les exercices, la récupération. Les activités proposées porteront sur la souplesse, la force, l’équilibre, la capacité cardio-respiratoire et également la qualité de vie. Le sport fait reculer la maladie. En effet, l’activité physique est le seul remède à la fatigue.

Les bienfaits du sport sur la santé ne sont aujourd’hui plus à prouver.  L’inactivité physique est reconnue comme le 4e facteur de risque de mortalité au niveau mondial, représentant 6% des décès. L’efficacité du sport dans le maintien d’une bonne santé prend par ailleurs un tout autre relief dans le cadre des Affections de Longue Durée (ALD): L’activité physique permet de lutter contre la maladie et réduirait, par exemple, les risques de récidive de 30 à 50 % pour les cancers du sein ou du côlon.

Le sport prend alors les traits d’un médicament accessible et efficace, faisant ni d'inégalités de genre ou de revenu.

Plus de renseignement sur le PASS MOUV' en cliquant sur ce lien.