La vie en Bleu : experts

Le mag de la vie en Bleu

Du lundi au vendredi à 9h05

Le départ des enfants du domicile familial
Le départ des enfants du domicile familial © Getty

Vivre le départ des enfants du domicile familial

Diffusion du lundi 1 octobre 2018 Durée : 26min

Environ 35 % des parents, en majorité des mères, souffrent de ce qu'on appelle "le syndrome du nid vide" ou « le mal de mère ». Anaïs Biney, psychologue vous donne quelques conseils pour éviter ce syndrome..

Le nid de l'affection familiale ressemble à celui d'un oiseau. Quand le moment est venu, le jeune va s'envoler de ses propres ailes, et cela fait partie de la vie.

Environ 35 % des parents, en majorité des mères, souffrent de ce qu'on appelle "le syndrome du nid vide" ou « le mal de mère ».

Une forme de dépression qui se traduit par un sentiment d'abandon et de vacuité quand les enfants quittent le domicile familial. Leur départ est en effet un mélange de joie, de bonheur, de fierté, mais aussi de tristesse.Les parents doivent gérer l'absence des enfants et de leur entourage quand ils ont quitté le nid familial pour créer le leur. 

Si la relation mère/fille est très fusionnelle, c’est généralement très compliqué à gérer.

C’est une page qui se tourne, et un nouveau chapitre qui s’ouvre. Ce n’est pas rien ! C’est un moment fort car la fonction parentale, notamment maternelle, prend un coup dans l’aile. La mission de protection des enfants s’arrête.

Il faut bien se dire que nos enfants ne nous appartiennent pas.

Il est bon de prévoir et de programmer le départ de l'enfant avant qu'il ne se produise. Cela va faciliter considérablement la transition et montrera aussi à l'enfant que vous vous en sortez de votre côté et vous attendez à ce qu'il fasse de même de son côté.