Replay du mercredi 24 octobre 2018

Les effets sur notre corps au passage à l'heure d'hiver

- Mis à jour le

Le changement d'heure perturbe un peu notre horloge interne qui contrôle nos différents rythmes biologiques. Même si le changement d'heure ne représente pas de réel danger pour la santé, le Docteur Bruno fait le point.

Le changement d'heure
Le changement d'heure © Getty

Le système « heure d'été - heure d'hiver » consiste à avancer ou retarder l'horloge de 1 heure à chaque équinoxe.

Instauré pour la première fois en France en 1917 (dans le sillage de l'Allemagne, des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne), le changement d'heure avait été abandonné en 1945 pour être réintroduit en 1976 par Valéry Giscard d'Estaing (à la suite des chocs pétroliers) pour réaliser des économies d’énergie. Ce procédé de plus en plus décrié pour son inefficacité n'est pas sans conséquences sur notre santé. 

Le sommeil, qui fonctionne par cycles de 24 heures peut être ainsi perturbé pendant plusieurs jours, surtout au passage à l'heure d'été car notre horloge biologique est basée sur la lumière.

Le changement s’effectue le dernier dimanche de mars pour le passage à l'heure d'été et le dernier dimanche d'octobre pour le retour à l'heure d'hiver.

Les troubles liés au changement d'heure seront plus fréquents chez certaines personnes :

  • les personnes âgées, plus habituées à des horaires fixes et à un sommeil court sont susceptibles de subir plus intensément un décalage d'horaires
  • les enfants et en particulier les bébés
  • les personnes malades ou hospitalisées déjà affaiblies et subissant plus fortement des troubles d'adaptation aux nouveaux horaires saisonniers.

On estime qu'il faut environ 1 semaine pour s'adapter au changement de rythme provoqué par le passage à l'heure d'été ou d'hiver. 

Ce sont surtout les animaux, notamment les vaches laitières, qui peuvent être incommodées par le changement d'heure, notamment au moment de la traite.

En conclusion, les effets du changement d'heure, qu'ils soient néfaste ou bénéfiques, sont systématiquement faibles, difficiles à quantifier et impossibles à généraliser. Reste le sentiment d'inconfort général ressenti : les sondages montrent que les Français sont très largement défavorables au changement d'heure.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mots clés: