Le Magazine de l'environnement

samedi 27 avril 2013

Composts et paillis - France Bleu Armorique

Compost, paillis, jardinage naturel, bouse, biodiversité, obsolescence programmée.

Au sommaire Ça commence à bien faire , le magazine de l'environnement de France Bleu Armorique , du samedi 27 avril 2013 : Compost et paillis : Denis Pépin publie un guide indispensable au jardinage naturel La terre grouille d'animaux, précieux auxiliaires du jardinier. Ils absorbent, digèrent, transforment des déchets et produisent de quoi enrichir les sols. A la base, il y a des tontes de gazon, des branches, des feuilles, et au final un terreau pour amender les jardins et potagers. Chaque année des centaines de kilogrammes peuvent échapper à l'incinération ou à l'enfouissement, pour nourrir vers de terre, bactéries et autres insectes du sol. Le compost ou le paillis plutôt que la déchetterie et les engrais. Intervenant : Denis Pépin, ingénieur écologue et agronome, journaliste, jardinier. ****

Composts et paillis, pour un jardin sain et productif

Obsolescence programmée : la durée de vie limitée des objets du quotidien Les objets que nous utilisons aujourd'hui ont une durée de vie limitée. Pour des considérations économiques, les industriels calibrent la durée de vie des voitures, ordinateurs, ampoules, vêtements... Par des choix techniques, ou des campagnes de pub, ils provoquent la fin des objets ou nous convainquent de la nécessité de changer de téléphone, de téléviseur, de mobilier... Un projet de loi a été présenté cette semaine au Parlement, par les écologistes, pour lutter contre l'obsolescence programmée. Intervenant : Serge Latouche, auteur de "Bon pour la Casse, essai sur l'obsolescence programmée", éditions Les liens qui libèrent. [rediffusion] ****

L'obsolescence programmée

La bouse : une entrée en matière pour la biodiversité "La bouse est un condensé d'écologie." Le biologiste et naturaliste Jean-Yves Monnat aborde le thème de la biodiversité par la bouse des ruminants. Cet amas de cellulose mal digérée devient, au contact du sol, un refuge pour des dizaines d'espèces d'insectes et autant de bactéries. Ils ingèrent cette matière et la rendent à la terre. Ils la fertilisent. La bouse et les animaux qui la digèrent sont essentiels à l'équilibre des sols. Et l'altération de cet écosystème par des choix agricoles productivistes peut s'avérer catastrophique. Intervenant : Jean-Yves Monnat, biologiste, naturaliste, universitaire, membre de Bretagne Vivante. [rediffusion]

L'histoire d'une bouse