Replay du vendredi 9 octobre 2020

Retour sur les intempéries de 1994

- Mis à jour le

Patrice Arnaudo est l'historien de France Bleu Azur Matin.

La crue du Var en 1994
La crue du Var en 1994

Quand l'histoire permet de mieux comprendre le présent, revenons sur les inondations de 1994 dans les Alpes-Maritimes qui elles aussi avaient fait d'énormes dégâts.

« La diferença es que li precipitacioun avìon durat 3 jour »

3 jours de pluies intenses qui ne permettent plus au sol d'absorber l'eau, « l'autra diferença es qu'à l'epoca era la valada dòu Var qu'avìa lou mai patit de la catastrofa ».

En 1994, c'est le littoral qui avait été plus touché, le Var déborde au niveau de l'embouchure « lu bastimen de la Prefetura seran negat ». Le centre administratif chargé de la surveillance des crues est situé en sous-sol et c'est un comble sera le premier à être inondé.

« lou camp d'aviacioun eu , va barrà una semana ! » 

Une semaine sans qu'aucun avion ne puisse atterrir sur le 2nde aéroport de France.

Dans le haut pays, c'est la haute vallée du Var qui sera la plus touchée, du côté d'Annot, les maisons effondrent et des coulées de boues emportent des voitures du train des Pignes « Lou camin de ferre s'en cala en l'aiga ».

Le Pont de Gueydan disparaît sous les flots, « N'i a que si penson qu'es la fin dòu tren dei pigna» un mouvement « garderem lou tren dei pigna » va alors permettre au train de renaître de ses cendres, souhaitons que l'élan de solidarité soit encore plus fort aujourd'hui pour que les habitants de la Vesubie et de la Roya puissent rapidement retrouver une vie normale.