Replay du jeudi 30 janvier 2020

Bien choisir son sel

Le sel très bon marché, fin et raffiné est à éviter. Il contient de nombreuses substances dont on ne connaît pas les effets sur la santé.

Bien choisr son sel
Bien choisr son sel © Getty

C’est l’aliment incontournable du quotidien, décrié par les professionnels de la santé mais pourtant que nous utilisons dans tous les plats.  Il rehausse les saveurs mais attention en excès il est mauvais pour la santé.  Il en existe des dizaines de modèles dans les rayons des supermarchés : si le choix paraît anodin, certains sels sont dangereux pour la santé. 

  • Sel de table 
  • Sel marin
  • Sel raffiné 

Le sel très bon marché, fin et raffiné, est à éviter. Il contient de nombreuses substances en dehors du chlorure de sodium dont on ne connaît pas les effets sur la santé.  Les industriels rajoutent  des anti-agglomérants pour éviter qu’il s’humidifie,  des phosphates, dioxydes de silicium ou dérivés de l’aluminium.  Les industriels ajoutent également au sel de table de l’iode et du fluor, pour éviter les carences et certaines maladies. 

Vérifiez que la liste des ingrédients ne comporte que du sel. Je vous conseille de choisir la « Fleur de sel » de salies de Béarn.  La fleur de sel se ramasse sur la surface des salines. C’est le sel des gourmets, un vrai sel gastronomique. Il est hypotonique, ce qui veut dire que lorsqu’il est consommé, il ne provoque pas de rétention d’eau. Si on le compare aux autres types de sel, il est faible en chlorure de sodium (seulement 92,9%) et en sodium (15%). Son gout est moins intense que les autres sels, puisque la fleur de sel se dissout facilement dans la bouche. Il y a un produit qui peut se substituer au sel c'est le gomasio Originaire du Japon, le gomasio est fait de sel marin et de sésame grillé. Sa teneur en sel est très basse (à peine 10 %) et son goût est agréable. Seul inconvénient : il ne se cuit pas il est donc à utiliser dans les salades et les vinaigrettes.  

Mots clés: