Toutes les émissions

Le patrimoine alsacien par Emilienne Kauffmann

Du lundi au vendredi à 11h07

Les pommes de terre
Les pommes de terre

La récolte des pommes de terre

Diffusion du jeudi 7 septembre 2017 Durée : 7min

La récolte des pommes de terre, des Grùndbeere ou des Ardäpfel, a aussi ses traditions. Réécoutez Emilienne Kauffmann et Pierre Nuss vous en parler en alsacien.

Réécoutez les traditions de la récolte des pommes de terre en alsacien.

Le tubercule mis en terre au printemps est devenu un magnifique plant qui a porté des fleurs, dont le feuillage a jauni et s’est asséché. Cette évolution naturelle est signe qu’une récolte abondante vous attend quelques centimètre sous terre.

Contrairement à d’autres légumes qu’il faut cueillir dès qu’ils sont mûrs, la pomme de terre peut être récoltée de façon très échelonnée, en fonction de vos besoins. Pour goûter au plaisir des pommes de terre primeurs (2 à 3 mois après la plantation), arrachez les premiers pieds dès l’apparition des fleurs. Contentez-vous de gratter doucement à la base des plants pour prélever quelques tubercules, juste de quoi vous régaler ! Le plant demeurant en terre, les tubercules restants continueront de grossir jusqu’à la fin de l’été. Pour les pommes de terre destinées à la conservation, ramassées 5 à 6 mois après la plantation, récoltez les tubercules en fin d’été et jusqu’au début de l’automne, une fois les pieds fanés.

La date de récolte dépend également des régions et surtout des variétés cultivées : certaines arrivent à maturité dès la fin du printemps ; d’autres plus tardives en automne seulement. Faites votre choix en connaissance de cause, ces informations étant toujours données sur les plants achetés dans le commerce.

La bonne conservation des pommes de terre dépend du respect de règles simples : stockage à l’abri de la lumière, du chaud et du froid, de l’humidité… En surveillant régulièrement votre récolte, vous garderez des tubercules propres à la consommation jusqu’à la fin du printemps. Passée cette date, il est courant de se débarrasser sur le compost de quelques kilos de pommes de terre de l’année précédente, trop germés et flétris. Cela n’est pas si regrettable, car à la même période les pommes de terre nouvelles s’annoncent…