Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 12h15

Les châteaux d'Ottrott, épisode 3

Rathsamhausen

Cette semaine, Emilienne Kauffmann et Pierre Nuss vous emmènent visiter les nombreux châteaux d'Ottrott. Aujourd'hui, le Rathsamhausen et le Lutzelbourg.

Les châteaux d'Ottrott, épisode 3

Les châteaux d'Ottrott, épisode 3

Le château de Rathsamhausen fait partie des châteaux d'Ottrott avec le château de Lutzelbourg. Les deux châteaux sont construits sur le plateau de l'Elsberg à 500 mètres d'altitude.

Initialement un château primitif se dressait entre les ruines actuelles des deux forteresses. Ce château était nommé Vieux Lutzelbourg et fut édifié en 1076 par les comtes d'Eguisheim, avoués du monastère de Hohenbourg, actuel Mont Sainte-Odile. Ce château sera détruit par les Hohenstaufen au début du XIIe siècle puis reconstruit immédiatement par leurs soins. Ils l'inféodèrent ensuite à Conrad de Lutzelbourg en 1196. En 1198, le château sera incendié par les Eguisheim-Dabo.

La construction du Rathsamhausen débute au XIIIe siècle à l'initiative des Hohenstaufen. Ils édifient une tour-habitation à plusieurs étages agrémentée de pierres à bossages et l'entourent d'une enceinte. En 1250 sera ajouté le donjon cylindrique suite à la construction toute proche du Lutzelbourg, dont les défenses sont tournées vers le château de Rathsamhausen. Le Rathsamhausen ainsi que son voisin seront pillés successivement en 1365 et 1375.

En 1392 les comtes d'Andlau qui occupent alors le Lutzelbourg rétrocèdent leurs droits aux Rathsamhausen-Ehenweier qui possèdent déjà le château de Rathsamhausen. Ces derniers vont reconstruire les châteaux au XVe siècle et adapter leurs défenses à l'artillerie. Le Rathsamhausen passera aux mains des Hohenstein en 1424, puis aux Mullenheim. Des travaux de restauration sont réalisés par les Mullenheim qui donnent un style Renaissance au château. En 1557, Conrad de Rathsamhausen rachète le château à Caspar de Mullenheim.

La guerre de Trente Ans aura raison des forteresses qui seront détruites en partie. De nos jours les deux châteaux sont propriété privée et ne sont pas accessibles à la visite.

Partager sur :

Nous suivre sur  Facebook