Toutes les émissions

Le plateau TV

Le samedi de 15h à 15h30

© Radio France

Au programme : « Les Rivières Pourpres », « Jusqu’à ce que la mort nous unisse » et « Otage 332 jours pour m’évader »

Diffusion du samedi 24 novembre 2018 Durée : 19min

Cinéma, séries, reportages, nouveautés, indiscrétions... Chaque samedi, Patrice Gascoin balaie toute l’actualité TV de la semaine à venir.

• « Les Rivières Pourpres  » 

Directement adapté du roman noir de Jean-Christophe Grangé, « Les rivières pourpres » devient une série télé avec Olivier Marchal et Erika Sainte.

Le cadavre d’un chasseur est retrouvé dans la forêt de Dambach, près de la frontière franco-allemande. Il a été mutilé, dans une mise en scène qui rappelle la pirsch, une chasse ancestrale à l’arme blanche. La victime est le jeune héritier de l'une des plus grandes fortunes européennes, les Von Geyersberg. 

Alors que les policiers Pierre Niémans et Camille Delaunay mettent au jour d’autres disparitions anciennes dans cette famille, un nouveau membre est sauvagement assassiné, avec le même modus operandi. Un chasseur sévit contre cette famille qui cache un lourd secret…

► Lundi 26 à 21h sur France 2

•  « Jusqu’à ce que la mort nous unisse » sur France 3

Le village de Colmars-les-Alpes est en plein émoi après la découverte du corps sans vie d'un garde-moniteur du Parc national du Mercantour. La victime est l'ami d'enfance de l'adjudante Servane Breintenbach, fraîchement arrivée. 

Le guide de haute montagne Vincent Lapaz est persuadé, malgré l'avis général, qu'il s'agit d'un assassinat. Servane décide de le croire et se lance avec lui dans une enquête qui va faire trembler les piliers de la communauté...

► Mardi 27 à 21h sur France 3

• « Otage 332 jours pour m’évader »

Un doc Qui nous raconte comment l’otage français Francis Collomp a réussi à tenir puis à fausser compagnie à ses ravisseurs djihadistes…

Le 19 décembre 2012, le jour de ses 63 ans, Francis Collomp est enlevé dans sa maison de Rimi, dans le Nord du Nigeria. Ses ravisseurs sont des membres du groupe islamiste Ansaru, branche dissidente de Boko Haram. 

Onze mois plus tard, le 16 novembre 2013, cet ingénieur spécialisé en énergie éolienne parvient à s'échapper et regagne la France. Au cours de ses 332 jours et nuits interminables de captivité, où il a souffert de faim, de froid, de la présence de rats et pris des coups, il a passé beaucoup de temps à échafauder un plan d'évasion minutieux. Pour se maintenir en forme, Francis Collomp a marché chaque jour plus de dix kilomètres autour de son matelas

► Jeudi 29 à 21h sur Planète +