Émissions Toutes les émissions

Le plus beau village

Du lundi au vendredi à 6h15

Un weekend à Fribourg en Brisgau

Podcasts : iTunes RSS
Le gymnase de Rieselfeld
Le gymnase de Rieselfeld © Radio France - guy wach

Fribourg en Brisgau est bien connue pour sa forêt noire toute proche, sa cathédrale et ses « bächle », des petits caniveaux ouverts qui bordent les trottoirs. Mais ce qui frappe aujourd’hui quand on arrive à Fribourg –plus de 200000 habitants-, c’est le calme de ses rues : des flopées de vélos et très peu de voitures, en gros, on se gare là où on a rdv. Célèbre pour sa révolution verte, démarrée dans la suite de la lutte contre la centrale de Fessenheim, on vient du monde entier pour visiter ses quartiers écolos modèles ou ses modes de déplacements.

Siegfried Klaussman a créé une agence de voyage, Gleisnost, qui trouve et propose des billets de trains pas trop cher, pour qu’on choisisse le train plutôt que l’avion pour les déplacements en Europe. Et bien sûr, il effectue ses déplacements quotidiens, comme 70% des habitants de Fribourg, en transports en communs ou à vélo. Siegfried Klaussmann.

fribourg 1

Siegfried Klausmann - Radio France
Siegfried Klausmann © Radio France
Tout de même, on a construit aussi dans les années 70, des tours d’habitation, véritables passoires énergétiques et sonores. Nous étions il y a qqs jours devant l’une de ces tours, fraîchement rénovée, avec Jurgen Hartwig, architecte, urbaniste et paysagiste, créateur de Futour, http://www.freiburg-futour.de/, une structure qui permet de découvrir Fribourg.

fribourg 2

La tour réhabilitée - Radio France
La tour réhabilitée © Radio France - guy wach

fribourg 2

Ce n’est pas parce qu’on se déplace à 70% en transports en commun ou à vélo qu’on renonce à se déplacer, lorsque c’est nécessaire, en voiture. Mais on essaye de la faire proprement. Et quand on se promène à Fribourg, on peut voir de drôles de choses, issues de la science fiction. Nous y étions l’autre jour, en cie de Jurgen Hartwig, urbaniste et paysagiste, créateur de Futour, une structure qui permet de découvrir Fribourg. En voici une drôle de station d’essence ?

fribourg 3

Voiture à hydrogène - Radio France
Voiture à hydrogène © Radio France - guy wach
Toiture technologique - Radio France
Toiture technologique © Radio France - guy wach
Depuis des dizaines d’années, les scientifiques parlent du réchauffement climatique, lié aux activités humaines et aux émissions de gaz à effet de serre. À Fribourg, on ne considère pas cela comme une calamité déprimante, mais comme une occasion de développer de nouvelles technologies, de nouveaux modes de vie.

fribourg 4

Visiteur de marque - Radio France
Visiteur de marque © Radio France - guy wach
Le gymnase de Rieselfeld - Radio France
Le gymnase de Rieselfeld © Radio France - guy wach
Rieselfeld a une vingtaine d’années. Pour construire ce nouveau quartier de Fribourg, on a tiré une ligne de tram et construit autour, des bâtiments collectifs de 2 ou 3 étages, au minimum BBC, avec 30% de logements sociaux. Qui se distinguent des autres, uniquement par le fait d’être subventionnés. Et comme on a compris que pour que le quartier vive, pour que les gens ne viennent pas que pour doormir il faut toutes les structures collectives, on a construit écoles, lycées, magasins, sites d’entreprises, espaces verts, et même, une église et un bistrot.

L'église de Rieselfeld - Radio France
L'église de Rieselfeld © Radio France - guy wach

fribourg 5

Parois de l'église de Rieselfeld - Radio France
Parois de l'église de Rieselfeld © Radio France - guy wach
Intérieur de l'église de Rieselfeld - Radio France
Intérieur de l'église de Rieselfeld © Radio France - guy wach
Fribourg, quartier de Rieselfeld : constructions basse-énergie (65 kWh/m2/an), raccordement au chauffage urbain, panneaux solaires et photovoltaïque partout, priorité au tramway, limitation de vitesse généralisée à 30 km/h, concept de récupération de l'eau de pluie, on en passe, tout a été fait pour que ce quartier consomme le moins possible d’énergie. Au delà, on a aussi cherché à faire en sorte qu’on y vive, avec des écoles, des entreprises et toutes les infrastructures collectives. La première chose qu’on voit c’est le peu de voitures, des rues tranquilles où les gens, des vieux, des jeunes papotent. Les immeubles n’ont pas plus de 2-3 étages, et, par exemple, il n’y a pas de clôture, même pas devant les écoles ou les lycées. Jurgen Hartwig, architecte et urbaniste et Geneviève Zuber habitante de Rieselfeld

fribourg 2

Une rue de Rieselfeld - Radio France
Une rue de Rieselfeld © Radio France - guy wach
12000 personnes dans des bâtiments qui produisent plus d’énergie que les habitants n’en consomment, chauffage compris, des enfants qui vont seuls à l’école, à vélo ou trottinette, un tram pour vous emmener où vous voulez, du calme et une vie partagée, c’est comme ça qu’ça s’passe dans le quartier Rieselfeld de Fribourg. Voici l’histoire de Geneviève Zuber.

fribourg 3

Geneviève Zuber et Jurgen Hartwig - Radio France
Geneviève Zuber et Jurgen Hartwig © Radio France - guy wach
On connaît les jardins ouvriers, parfois les jardins partagés, dans le quartier Rieselfeld de Fribourg, c’est encore autre chose qu’on a inventé.

fribourg 8

http://www.freiburg-future-lab.eu/f.htm, la structure qui permet de visiter la ville.

http://www.energy-cities.eu/IMG/pdf/0903_16_Rieselfeld_franz.pdf

Une école de Rieselfeld - Radio France
Une école de Rieselfeld © Radio France - guy wach