Replay du mardi 28 avril 2020

La grande berce : le viagra des champs

Son nom scientifique Heracleum lui vient d'Hercule. La grande berce est maudite depuis l'Antiquité, en raison de supposées vertus aphrodisiaques. Donc de son don de force et de puissance.

La grande berce, aux supposées vertus aphrodisiaques.
La grande berce, aux supposées vertus aphrodisiaques. © Getty - William KAREL

Longtemps considérée comme une mauvaise herbe à bannir, cette plante vivace, très velue, et dont les tiges robustes, anguleuses et creuses s'élèvent jusqu'à 1,50m, est commune partout en France sauf sur le littoral méditerranéen. Depuis les temps les plus anciens, elle a toujours été considérée comme une plante sauvage maudite. Comme dit Guy Lalière, auteur de cette série "le pré est dans l'assiette" : "la grande berce ? C'est le viagra des champs !".
La grande berce, qui nous vient des pays de l'Est a même donné son nom à une soupe que vous connaissez : Bartch, puis Bortch. Elle peut être confondue avec l'angélique des bois, qui elle, est glabre donc sans poils, c'est sans conséquence puisque cette dernière est également comestible.