Émissions Toutes les émissions

le lundi à 8h35

Pétroplus, c'est fini.

La fin de Pétroplus

Le Tribunal de Commerce de Rouen a rejeté hier les deux offres de reprise du panaméen Netoil et du lybien Murzuk pour la raffinerie de Petit-Couronne, liquidée en octobre mais autorisée à fonctionner jusqu'à hier minuit. Dernier épisode pour les 448 salariés de l'usine qui attendent les lettres de licenciements.

La procédure de licenciement collectif des salariés sera déclenchée dans les jours prochains. La justice aura repoussé 8 fois la date limite de dépôt des offres. Aucun des majors du secteur, tels que ExxonMobil, Total, BP ou Shell ne se sera manifesté pour reprendre la raffinerie ouverte en 1929. Le CE de la raffinerie se réunira le 18 avril pour rendre son avis sur le plan social en discussion depuis le 21 février.

Partager sur :