Replay du samedi 26 septembre 2020

Aurélien Tchitombi le nouveau maître à jouer du Grand Nancy Métropole Handball

- Mis à jour le

Aurélien Tchitombi est le nouveau meneur de jeu du Grand Nancy métropole Handball. Arrivé à l’intersaison de Chartres, avec qui il évoluait en première division (LNH), le néo-nancéien espère apporter de la rigueur et insuffler le tempo idéal au projet de jeu attendu par le coach Benjamin Braux.

Aurélien Tchitombi a déjà connu les joies de la montée avec Chartres.
Aurélien Tchitombi a déjà connu les joies de la montée avec Chartres. © Maxppp - Cédric Jacquot

Le Grand Nancy Métropole Handball (GNMHB) peut compter sur Aurélien Tchitombi en provenance de Chartres, club avec lequel il évoluait la saison dernière en LNH, la première division. Appelé à diriger le jeu nancéien, le joueur formé à Tremblay sait ce qu’attends de lui l’entraîneur Benjamin Braux : «J’ai trouvé ma place dans le groupe car le staff a été clair sur mon rôle à tenir au sein de l’équipe. Je dois apporter de la rigueur, notamment dans les moments décisifs en étant le plus consciencieux possible pour amener cette régularité en match ou à l’entraînement». Aurélien Tchitombi.

Conscient des ambitions du club

Le métronome du jeu nancéien sait qu’il arrive dans un groupe qui a comme objectif de faire le grand saut et de monter en LNH à la fin de saison : «Nancy prouve depuis trois saisons qu’il est ambitieux. L’équipe est stable et s’appuie sur la même colonne vertébrale expérimentée et efficace depuis deux saisons. Avec l’arrivée de jeunes joueurs, je pense que nous pouvons continuer à jouer les premiers rôles.» Aurélien Tchitombi. 

Renvoyer l'ascenseur 

Un enthousiasme que le demi-centre du Grand Nancy Métropole Handball espère désormais partager avec le public de Gentilly : «Mes coéquipiers m’ont bien fait comprendre que de jouer dans cette salle était un tournant pour le club. Il ne faut pas manquer cette opportunité. Je dois dire que peu de clubs aujourd’hui possèdent les infrastructures de Nancy avec son centre médical et d’entraînement. À nous de renvoyer l’ascenseur à tous ceux qui nous suivent par une montée en fin de saison.» Aurélien Tchitombi    

Mots clés: