Replay du samedi 10 avril 2021

Claire Lefèvre : "Le développement du football féminin n'a pas de frontière"

Le Football féminin est pratiqué depuis longtemps mais vit dans l’ombre médiatique de son homologue masculin. Si son développement s'est accéléré, il reste encore à faire, surtout à l'international. Pour avancer, deux étudiants lorrains ont sollicité la Ligue Grand Est pour un projet solidaire.

Le sport el football doivent aussi participer à l'émancipation de la femme
Le sport el football doivent aussi participer à l'émancipation de la femme © Maxppp - Xavier De Fenoyl

Pas facile d'exister pour le football féminin quand la scène médiatique est occupée par son homologue masculin. Malgré cette différence de traitement et de considération, le développement du foot féminin se poursuit grâce aux programmes fédéraux, relayés par les Ligues en région. Autre levier qui favorise son éclosion, les initiatives individuelles. 

Claire Lefèvre est conseillère technique régionale à la Ligue Grand Est
Claire Lefèvre est conseillère technique régionale à la Ligue Grand Est - LIGUE GRAND EST

A Nancy, deux étudiants de la Faculté des Sciences et du Sport ont sollicité la Ligue Grand Est pour un projet destiné au Maroc :" Nous avons accepté de les aider, car dans ses prérogatives, la Ligue du Grand Est a aussi une partie accompagnement et ses actions citoyennes et éducatives", Claire Lefèvre, conseillère technique régionale à la Ligue Grand Est.

"Aider ces pays qui ne sont qu'aux prémices du foot féminin"

Cette action est dans l'intérêt de tous. Aujourd'hui, il existe une réelle volonté de porter le football féminin le plus haut possible, et surtout, l'amener aux quatre coins du globe :" Je pense que le développement du foot féminin n'a pas de frontière et il ne doit pas se cantonner à la France, dans ce cas-là, nous n'aurions pas d'adversaires. Mais c'est aussi un combat pour l'égalité hommes-femmes, même si chez nous de plus en plus de clubs s'ouvrent à la pratique du foot féminin, il y a encore trop de réticences dans certains pays. Voilà pourquoi nous devons aider justement ces pays comme le Maroc qui ne sont qu'aux prémices du football féminin", Claire Lefèvre. 

Mots clés: