Replay du dimanche 1 novembre 2020

Hervé Alt, président du Grand Nancy Métropole Handball inquiet en cas de huis clos prolongé

- Mis à jour le

Le huis clos imposé aux clubs de sport en salle passe mal auprès du président du Grand Nancy Métropole Handball. Hervé Alt tire la sonnette d'alarme en cas de prolongement de cette situation et craint purement et simplement la disparition du sport en salle. Le GNMHB n'y échapperait pas.

Hervé Alt est inquiet pour la suite si les pouvoirs publics ne réagissent pas pour aider le monde du sport
Hervé Alt est inquiet pour la suite si les pouvoirs publics ne réagissent pas pour aider le monde du sport © Maxppp - Cédric Jacquot

La crise sanitaire n'épargne personne. Le monde du sport en salle est tout aussi concerné avec l'arrêt momentané des compétitions et surtout le retour au huis clos,  une situation qui pourrait devenir dramatique si elle se prolongeait :" Il est évident que cela devient compliqué. Tout d'abord parce que le sport est un spectacle et qu'il ne doit pas se faire sans spectateurs et sur le plan économique , c'est un manque à gagner important car nous ne disposons pas de recettes. Ce huis clos tombe mal car nous étions partis pour faire trois mille personnes pour la venue de Sélestat mi-novembre. Clairement, si le huis-clos va au-delà de 2020, c'est la fin du sport pros en salle", alerte le président du GNMHB, Hervé Alt. 

Le sport le grand oublié ?

Tous les clignotants sont au rouge. Le monde du sport, hors football professionnel, attend un signe des pouvoirs publics qui pour l'heure sont silencieux voire invisibles. Un manque de considération qui agace :"Le sport est une économie silencieuse. Pourtant, elle participe grandement à l'économie nationale et locale. Je rappelle que tous les clubs professionnels ont des salariés qui payent des taxes, des impôts. Il serait temps de regarder le monde du sport d'un œil différent que d'autres secteurs économiques pourtant moins performants", martèle Hervé Alt.  

Lisez ce que représente le poids du sport dans l'économie française. 

Mots clés: