Replay du dimanche 21 février 2021

Le Grand Nancy Métropole Handball renoue enfin avec la victoire

Après cinq défaites consécutives, le Grand Nancy Métropole Handball s'est imposé ce vendredi à Besançon, 24-35. Une large victoire conquise après une prestation aboutie dans l'intensité et une défense retrouvée. Seule ombre au tableau, la grave blessure d'Antoine Blanc.

Louis Prévost et ses coéquipiers ont retrouvé le chemin de la victoire à Besançon
Louis Prévost et ses coéquipiers ont retrouvé le chemin de la victoire à Besançon - @Tophedevoitine

La victoire acquise ce vendredi à Besançon par le Grand Nancy Métropole Handball (GNMHB) ne souffre d’aucune contestation (24-35). Après cinq revers de suite, les Nancéiens ont retrouvé dans le Doubs leur allant dans le jeu et dans l'état d'esprit. Cette victoire est en partie gâchée par la grave blessure d'Antoine Blanc survenue après seulement 5 minutes de jeu :"En tant que coéquipier c'est difficile de se remettre dans le match après un événement comme ça. On a su rebondir et se ressaisir, et au final, on s'est rendu le match facile", Louis Prévost, gardien du GNMHB.

Une défense retrouvée 

Une partition rassurante car les Nancéiens ont aussi retrouvé les fondamentaux du handball. La détermination et l'agressivité qui étaient restées au vestiaire ces derniers temps ont permis au GNMHB d’élever son niveau de jeu :"On a retrouvé notre ossature défensive et le jeu sur grand espace qui a fait notre force en première partie de saison. Cette mauvaise passe était aussi dure pour nous les gardiens car nous sommes passés de 25 buts encaissés à plus de 30. Nous étions habitués à avoir une grosse défense et à faire des arrêts plus faciles. Mais nous n'avons pas lâchés", Louis Prévost. 

"Je ne me voyais pas changer de projet"

La victoire à Besançon est arrivée après une semaine de remise en question pour tous. Ce qui n'a pas empêché l’aéropage du club nancéien d’envisager l'avenir en proposant au portier nancéien de prolonger l'aventure :"Je ne me voyais pas changer de projet. Avec ma femme, nous aimons la ville, les coachs m'ont signifié qu'ils étaient satisfaits de ce que je produisais et qu'ils souhaitaient continuer avec Obrad et moi la saison prochaine. Voilà pourquoi je ne voulais pas partir", Louis Prévost.    

Retrouvez le classement du Grand Nancy Métropole Handball en proligue.   

Mots clés: