Replay du samedi 28 novembre 2020

Le Grand Nancy Métropole Handball reçu 7 sur 7

- Mis à jour le

Le Grand Nancy Métropole Handball reste invaincu après sept matchs disputés. Ce vendredi soir, Besançon a subi la foudre nancéienne, 38-26. Un succès qui s'est surtout dessiné en seconde période où les hommes de Benjamin Braux ont accéléré et ont pu compter sur leur gardien Louis Prevost.

Louis Prevost s'est montré inspiré face à Besançon
Louis Prevost s'est montré inspiré face à Besançon © Maxppp - Cedric JACQUOT

Et de sept pour le Grand Nancy Métropole Handball (GNMHB) qui a disposé facilement de Besançon, 38-26, ce vendredi soir au Parc des Sports de Vandoeuvre. Nancy conforte ainsi sa place de leader au classement de proligue grâce à une maîtrise collective, notamment en seconde période :" On s'attendait à ce que Besançon imprime un faux rythme et nous sommes tombés dans le piège en première mi-temps avant d’accélérer en deuxième période et de faire la différence", explique le gardien Louis Prevost.

"Les performances restent fragiles"

Et si le GNMHB s'est mis dans les meilleures conditions pour écarter son adversaire en seconde mi-temps, il le doit aussi à la performance de son dernier rempart, auteur d'une prestation de haut vol avec 13 arrêts pour un taux de réussite qui tourne autour de 54% :" Je suis très content mais il faut relativiser car les performances restent fragiles, c'est souvent dans ces moments là où l'ont se sent bien qu'il faut travailler dur", précise  Louis Prevost.

Un calendrier démentiel 

La marche en avant pour les Nancéiens se poursuit. Leaders avec un match en retard à  disputer contre Sarrebourg, Louis Prevost et ses coéquipiers ont un calendrier démentiel, avec au programme vendredi prochain : le choc face à l'autre leader, Pontault-Combault, la réception de Dijon et un déplacement à Saran. Trois oppositions contre des formations tout aussi ambitieuses que les Nancéiens qu'il faudra bien négocier pour se rapprocher davantage de l'accession. 

retrouvez les stats de la victoire du GNMHB face à Besançon      

Mots clés: