Replay du dimanche 6 septembre 2020

Un début de saison canon pour l'athlète nancéien Benjamin Choquert

- Mis à jour le

Benjamin Choquert champion du monde et d'Europe de duathlon a dans son viseur à l'été 2021 une participation aux JO de Tokyo sur le marathon. Après un stage en Suisse cet été, le Nancéien vient de briller pour sa rentrée aux championnats de France du 10 km en balayant son record personnel.

Benjamin Choquert espère goûter aux JO l'été prochain
Benjamin Choquert espère goûter aux JO l'été prochain © Maxppp - Eric Thiebaut

Les Jeux Olympiques de Tokyo devrait avoir lieu en août 2021. Avec ou sans Benjamin Choquert ? Il faudra encore patienter et scruter le chrono lors des prochaines échéances pour que le champion du monde et d'Europe de duathlon puisse faire partie de la sélection tricolore sur le marathon.  En attendant, le Nancéien a débuté sa saison par une réelle performance aux championnats de France du 10 km qui se tenaient à Pacé en Bretagne en terminant cinquième, et surtout en explosant son record personnel réalisé à Paris en 2016 (29’09’’28) : " Si j'ai amélioré mon record personnel (28’21’’38 ; 1'40'') c'est aussi parce que j'ai fait beaucoup de foncier, mais ce n'est pas mon allure habituel. Il faut dire que la cadence pendant la course était exceptionnelle car nous avions tous très envie de recourir après de long mois sans vraie compétition".

Une bonne base de travail

Ce haut fait effectué sur 10 km en terre bretonne est un tremplin qui devrait permettre à Benjamin Choquert de partir sur des allures plus rapides pour boucler les prochains semi et marathon : "c'est en effet une excellente base de travail, mais pour tenir la distance sur un semi ou un marathon je sais que je vais devoir ralentir un petit peu". Après la crise sanitaire, ce début de saison canon est une bouffée d'oxygène pour le licencié du Nancy Athlétisme Métropole (NAM) qui a déjà les yeux rivés sur le marathon de Valence début décembre :" c'est le rendez-vous le plus important à venir, la concurrence s'annonce rude, nous serons plusieurs prétendants à vouloir une place dans les trois sélectionnés olympiques".