Le + télé. La guerre des talk-shows

La guerre des talk shows

Émission 

A chaque rentrée, de nouvelles émissions où l'on bavarde autour de l'actualité apparaissent à la télévision, et se livrent une concurrence féroce.

Le Grand Journal d'Antoine de Caunes (Canal+), C à vous avec Anne-Sophie Lapix (France 5) ou Touche pas à mon poste de Cyril Hanouna (D8), ces émissions où l'on parle de l'actualité, avec des invités et des chroniqueurs, de préférence dans la bonne humeur.

Les chaînes semblent multiplier les émissions de ce type dans la tranche 18h-20h (access), même si ce sont rarement les plus rentables. Avec des présentateurs et chroniqueurs qui se veulent proches du public, l'objectif des talk-shows est que le téléspectateur s'identifie aux personnes qui lui parlent. Au final, il s'agit de fidéliser un public.

La tranche 18h-20h est celle où l'on rentre de l'école ou du travail. Occupés à leurs tâches domestiques, les téléspectateurs ne sont pas très attentifs. C'est là que le talk-show présente un autre avantage : celui de pouvoir être pris en cours de route, puisque l'on passe rapidement d'un sujet à l'autre. L'objectif est d'inciter un maximum de téléspectateurs à rester sur la même chaîne à 20h, puis pour le programme de prime time...

Dans un contexte où la concurrence est exacerbée , et dans la perspective de la montée en puissance des six nouvelles chaînes de la TNT gratuite, les chaînes doivent trouver la recette miracle à une heure, stratégique pour les annonceurs, à laquelle les téléspectateurs débarquent en masse devant leurs écrans.

Partager sur :