Replay du jeudi 28 mai 2020

"On a passé la barre des 30 000 entreprises en chômage partiel", annonce le Direccte des Alpes-Maritimes

François Delemotte annonce que des contrôles vont être réalisés pour repérer des fraudes au chômage partiel dans certaines entreprises. Le Directeur départemental des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi était l'invité de France Bleu Azur Matin.

Dans les Alpes-Maritimes, plus de 30 000 entreprises ont eu recours au chômage partiel depuis la mi-mars.
Dans les Alpes-Maritimes, plus de 30 000 entreprises ont eu recours au chômage partiel depuis la mi-mars. © Maxppp - Frantz Bouton

"On a passé la barre des 30 000 entreprises ayant eu recours au chômage partiel dans les Alpes-Maritimes", annonce sur France Bleu Azur Matin François Delemotte, le Directeur départemental des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi. A partir du 2 juin, l'Etat va progressivement se désengager du dispositif. Les entreprises devront prendre en charge 15% des indemnités de leurs salariés. "Ca ne concerne pas les entreprises qui ont fait face à une fermeture administrative, comme les restaurants."

Des cas de fraude ont également été repérés par certains cabinets spécialisés pendant le confinement. C'est ce que dénoncent les salariés de l'entreprise Escota, qui ont déposé un recours devant le préfet de région et la Direccte Paca. "On va commencer des contrôles à partir du 1er juin", explique François Delemotte. "On va éplucher les documents comme les plannings des entreprises pour être sûr que les salariés en chômage partiel n'ont pas travaillé. Car parfois, la frontière entre télétravail et chômage partiel est mince."

Mots clés: