Replay du jeudi 17 décembre 2020

Des militants d'ATTAC risquent 5 ans de prison à Nice pour avoir jeté de la craie sur la Société Générale

- Mis à jour le

Le procès de 9 militants d'ATTAC s'ouvre ce jeudi au tribunal correctionnel de Nice.

PHOTOPQR/LE PARISIEN/Arnaud Journois ; LONGJUMEAU ; 01/12/2020 ; ILLUSTRATION BANQUE , SOCIETE GENERALE - Creative business logo
PHOTOPQR/LE PARISIEN/Arnaud Journois ; LONGJUMEAU ; 01/12/2020 ; ILLUSTRATION BANQUE , SOCIETE GENERALE - Creative business logo © Maxppp - Arnaud Journois

Nice encore théâtre d'une mobilisation devant le palais de justice pour un procès que l'association Attac considère comme une tribune. Le procès de 9 militants jugés pour s'en être pris à la Société Générale l'an dernier en octobre près de la place Massena. Ils sont accusés d'avoir jeté de la craie en poudre sur la façade. Ils risquent 5 ans de prison. 

Raphaël Pradeau, porte parole d'Attac France est en colère. Il n'a jamais vu un tel acharnement. Il l'explique notamment par l'intervention du maire de Nice Christian Estrosi.