Replay du jeudi 17 décembre 2020

Des militants d'ATTAC risquent 5 ans de prison à Nice pour avoir jeté de la craie sur la Société Générale

- Mis à jour le

Le procès de 9 militants d'ATTAC s'ouvre ce jeudi au tribunal correctionnel de Nice.

PHOTOPQR/LE PARISIEN/Arnaud Journois ; LONGJUMEAU ; 01/12/2020 ; ILLUSTRATION BANQUE , SOCIETE GENERALE - Creative business logo
PHOTOPQR/LE PARISIEN/Arnaud Journois ; LONGJUMEAU ; 01/12/2020 ; ILLUSTRATION BANQUE , SOCIETE GENERALE - Creative business logo © Maxppp - Arnaud Journois

Nice encore théâtre d'une mobilisation devant le palais de justice pour un procès que l'association Attac considère comme une tribune. Le procès de 9 militants jugés pour s'en être pris à la Société Générale l'an dernier en octobre près de la place Massena. Ils sont accusés d'avoir jeté de la craie en poudre sur la façade. Ils risquent 5 ans de prison. 

Raphaël Pradeau, porte parole d'Attac France est en colère. Il n'a jamais vu un tel acharnement. Il l'explique notamment par l'intervention du maire de Nice Christian Estrosi.

Mots clés: