Replay du mardi 25 mai 2021

"Il y aura de plus en plus de caméras à Nice" : Anthony Borré, Premier adjoint, en charge de la sécurité

- Mis à jour le

3 000 caméras à Nice, mais ce n'est que le début.

Anthony Borré, premier adjoint au maire Nice, en charge de la sécurité invité de France Bleu Azur
Anthony Borré, premier adjoint au maire Nice, en charge de la sécurité invité de France Bleu Azur © Maxppp - Patrice Lapoirie

La ville de Nice compte 3 000 caméras, elle signe des partenariats avec des entreprises pour expérimenter des technologies de la surveillance pour sécuriser l'espace public. 

Anthony Borré est premier adjoint au maire de Nice, délégué à la sécurité : "Le résultat est exceptionnel. Les caméras sont un appuis formidables aux forces de police. Nous allons avec Christian Estrosi poursuivre cette dynamique en espérant que bientôt nous puissions utiliser les drones."

Le magazine 21 sort dans son dernier numéro du printemps un dossier intitulé "La France qui se flique, et qui aime ça" !  (disponible en librairie depuis le 30 avril)
Depuis 25 ans, les caméras de vidéosurveillance se multiplient, dans nos villes et nos villages. Nice est devenue un laboratoire où l'on teste la reconnaissance faciale, où l'on forme des policiers municipaux à piloter des drones. Cannes compte le plus grand nombre de caméras par habitants.

Quand Christian Estrosi a gagné la mairie en 2008, Nice comptait 280 caméras sur la voie publique, la ville en a installée aujourd'hui plus de 3 000. 

Les trois drones acquis par la municipalité sensés équipés les policiers dans certaines missions opérationnelles resteront pour le moment au sol. Le Conseil Constitutionnel a retoqué cet usage, au motif qu'il peut porter atteinte à la vie privée.