Toutes les émissions

Le Top 3 de France Bleu Paris

Les 3 bistrots mythiques de Paris
Les 3 bistrots mythiques de Paris © Getty - © Luis Davilla

Les 3 bistrots mythiques de Paris

Diffusion du jeudi 31 janvier 2019 Durée : 3min

Le Polidor

Rue Monsieur-Le-Prince, dans le 6ème arrondissement de Paris. Il ouvre en 1845. Au début c’est une crémerie, avant de se transformer en bistrot quelques années plus tard. Un bistrot prisé des grands intellectuels, comme Ionesco, Paul Valéry, Boris Vian… mais aussi Jean Jaurès, André Gide, ou encore Hemingway qui adorait la cave ! On y croise aussi Coluche et Cabu.
La salle du restaurant a servi de décor à une scène du film « Minuit à Paris » de Woody Allen en 2011. Aujourd’hui l’endroit est resté entièrement dans son jus, à commencer par la devanture, les nappes à carreaux, grandes tables en bois et plats bien traditionnels : tripes, joue de porc.

Le Polidor à Paris - Getty
Le Polidor à Paris © Getty - © Luis Davilla

Le Café du Commerce

Situé rue du Commerce, dans le 15ème arrondissement de Paris, c’était un ancien magasin de vêtements pour femmes, avant de devenir un bistrot à menu unique. On servait la « poule au pot » ou le « bouillon de bœuf » aux ouvriers automobiles des usines du quartier. Mais à cette époque-là, ce n’est pas encore devenue le mythe que c’est aujourd’hui. 

C’est pendant la seconde guerre mondiale, on est en pleines restrictions, et le bistrot reste parmi les plus abordables, ce qui fait rapidement de lui une institution parisienne. 

Ce n’est qu’en 1988 qu’il est rebaptisé "Le Café du Commerce". Aujourd’hui on peut diner sur ses deux grandes galeries en mezzanine, style années trente. Dans l’assiette : des huitres et des fruits de mer, escargots, foie gras… bref, la France ! 

Le Bon Bock

Il a 139 ans ! C’est le plus vieux restaurant de Montmartre et son décor n’a pas bougé d’un iota depuis son ouverture !! Tout est d’époque à l’intérieur : les becs de gaz, les peintures murales, les gros lustres, le vieux lambris. C’est vraiment « retour vers le passé ». 

Et c’est dans cette ambiance que dînaient Apollinaire et Toulouse-Lautrec. Baudelaire, Rimbaud et Verlaine venaient y boire de l’absinthe. Leurs places ont été préservées. Picasso était également un habitué des lieux.

Si vous y allez, je vous conseille LE grand classique de la maison : le poulet camembert !