Replay du vendredi 2 novembre 2018

Les 3 oeuvres d'art les plus bizarres de Paris

- Mis à jour le
Les oeuvres de rue les plus bizarres de Paris
Les oeuvres de rue les plus bizarres de Paris © Getty - © Chesnot

La Bicyclette ensevelie

Une selle géante, un bout de roue qui ressort du sol, là-bas une moitié de guidon de 3m de haut. Vous l’avez compris, cette œuvre monumentale, installée ici en 1990, représente un vélo à moitié enterré… 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ce n’est pas très beau, c’est un peu bizarre. L’auteur, Claes Oldenburg voulait représenter « une bicyclette abandonnée par un géant »… Et en effet, si l’on rassemblait tous les éléments, le vélo mesurerait pas moins de 48 mètres de long ! 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L’écoute

Une grosse tête dans une grosse main ! Juste à côté de l’Eglise Saint-Eustache et de la Canopée des Halles… Cette oeuvre, baptisée « L’écoute » est une sculpture en roche conçue en 1986 par Henri de Miller. Une œuvre qui représente donc  une tête d’homme allongée et appuyée sur sa main. Le tout est posée à même le sol. 

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Il s’agit, pour l'artiste, d’une « ode à l’écoute et la compréhension de l’autre ». Ce qui est sympa, c’est qu’on peut grimper dessus… enfin que les enfants peuvent grimper dessus, pour prendre des photos insolites.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le pouce de César

Un énorme doigt ! Installée au sol, devant un immeuble de bureau de la Défense, en 1994, il s’agit d’un pouce monumental de 12m de haut et 18 tonnes, posée au sol. Et pas n'importe quel pouce ! C'est en fait le pouce de l’auteur, César !

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

César, c’est l’artiste qui créé et donné son nom à la récompense du cinéma français, le César. Il est l’auteur d’une autre œuvre très bizarre, un Centaure en bronze (créature mi-homme mi-cheval) situé place Michel Debré dans le 6e.

Mots clés: